I am already registered - Login:


Don't have an account yet?

Click here to register


BACHELIN, AUGUSTE

* 30.9.1830 Neuchâtel, † 3.8.1890 Berne

Vitazeile Peintre, illustrateur. Sujets militaires, paysages, portraits. Romancier, critique d'art, historien Tätigkeitsbereiche peinture, dessin, gravure, illustration, peinture à l'huile Lexikonartikel Fils d’un menuisier neuchâtelois, Auguste Bachelin commence sa formation artistique chez Louis Wallingre à Saint-Blaise en compagnie d’Albert Anker notamment. En 1850, il quitte Neuchâtel pour Paris, où il restera jusqu’en 1874, mais séjournant souvent et toujours plus longtemps à Neuchâtel. D’abord admis dans l’atelier de Charles Gleyre, il entre en 1852 dans celui de Thomas Couture, qui exercera une influence décisive sur son œuvre: il passe, dit-il, «de l’école du dessin à celle de la couleur». Il peint des paysages, des scènes de genre et des portraits. De Paris, le peintre envoie régulièrement dès 1851 des œuvres pour le Salon de la Société des amis des arts de Neuchâtel. Il expose également au Salon parisien de 1857 à 1874.

Le coup d’Etat monarchiste de 1856 à Neuchâtel, qui s’affranchit ainsi de la tutelle prussienne, semble être à l’origine de sa vocation de peintre militaire. Il peint La Suisse au bord du Rhin (1858), où une sentinelle représentant la Suisse attend l’ennemi de pied ferme. Il s’intéresse ensuite à la guerre de Lombardie de 1859 et surtout à la guerre franco-allemande de 1870–71 qui, avec son avancement des troupes aux Verrières, lui fournit plusieurs sujets. Très marqué par les écrits de Rodolphe Töpffer, le peintre neuchâtelois aspire à devenir un peintre national suisse. Marié en 1874, il quitte Paris et s’installe à Marin, où ses activités se diversifient. Romancier, chroniqueur, homme public très populaire à Neuchâtel, il fonde la Société d’histoire de Neuchâtel, écrit assidûment dans la revue du Musée neuchâtelois (plus de 200 articles en 25 ans) et contribue au succès de la collection du Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel, fondée en 1868. Dans ses critiques d’art, il défend les mêmes valeurs que celles qui lui tiennent à cœur comme praticien: la spontanéité de la couleur; la suprématie de la peinture d’histoire (ou militaire); la volonté de donner à la Suisse une peinture nationale. La popularité d’Auguste Bachelin à Neuchâtel tient davantage à son engagement public qu’à son œuvre de peintre. Rarement un art ne fut autant décrié à Neuchâtel. En 1932, l’historien de l’art Maurice Jeanneret invoque encore le manque de perfection de son travail trop hâtif, en rend responsable son activisme qui le détourne de la peinture et reproche l’exubérance des couleurs et la négligence du dessin. Sans aller jusqu’à le considérer comme un peintre moderne – Bachelin détestait par exemple les nus «sans convenance» d’Edouard Manet –, on peut envisager son œuvre comme opérant une certaine cassure dans l’école de peinture neuchâteloise, jusque-là soumise au souci du réel et au goût de la «bienfacture», hérité probablement de la tradition horlogère. Ses scènes de genre et ses paysages, lumineux, le rapprochent du peintre vaudois François Bocion. Ses tableaux militaires permettent surtout de l’associer au Genevois Edouard Castres, l’auteur du Panorama des Bourbaki (1881), aujourd’hui à Lucerne. En définitive, Bachelin doit sa notoriété actuelle plus à son œuvre de critique que de peintre, faute d’expositions. Celle organisée à Marin, en 1990, à l’occasion du centième anniversaire de sa mort, mérite d’être mentionnée. Œuvres: Neuchâtel, Musée d’art et d’histoire; La Chaux-de-Fonds, Musée des beaux-arts; Le Locle, Musée des beaux-arts. Sources: Neuchâtel, Archives de la ville, Fonds Auguste Bachelin; Neuchâtel, Archives de l'Etat, Fonds Auguste Bachelin.


SIKART Lexikon zur Kunst in der Schweiz

Christine Salvadé, 1998, actualisé 2016 https://www.sikart.ch/kuenstlerinnen.aspx?id=4000010


Werke aus unseren Auktionen




Filter

X
Auction Date

search


My Search

If you would like “My Search” to save the search term "" and to be notified in the future when we find a corresponding object, please click here.
reset

Sortieren



Lot 3003 - Z29 Swiss Art - Friday 03 December 2010, 02.00 PM

AUGUSTE BACHELIN

(Neuchâtel 1830–1890 Bern)
Promeneuses sur la plage de Vidy avec vue au loin sur le château d'Ouchy. Um 1855.
Öl auf Karton.
41 x 62,5 cm.

CHF 4 000 / 6 000 | (€ 3 740 / 5 610)

Sold for CHF 4 560

Details My catalogue Query



Lot 3029 - Z24 Swiss Art - Friday 20 June 2008, 02.00 PM

AUGUSTE BACHELIN

(Neuchâtel 1830–1890 Bern)
Rives du lac à Marin, par la bise.
Öl auf Holz.
Unten links zwei Mal signiert: A. BACHELIN.
40,5 x 67 cm.

CHF 4 000 / 6 000 | (€ 3 740 / 5 610)

Sold for CHF 3 600

Details My catalogue Query