I am already registered - Login:


Don't have an account yet?

Click here to register


VALLET, EDOUARD

* 12.1.1876 Genève, † 1.5.1929 Confignon

Vitazeile Peintre et graveur de sujets valaisans Tätigkeitsbereiche peinture, gravure, eau-forte, illustration, pastel, affiche, lithographie Lexikonartikel Fils de Francis Lucien Vallet et Rosalie Bouvier, originaires de Beaurepaire en Dauphiné et gérants d’une chemiserie prospère à Genève, Edouard Vallet connaît une enfance difficile, due à la mort prématurée du père et au remariage peu heureux de la mère. Elevé par sa grand-mère maternelle, il va d’écoles en pensionnats, se forgeant ainsi un caractère très indépendant. Inscrit à l’Ecole des arts industriels de Genève dès 1892, il y suit les cours d’Alfred Martin, xylographe réputé, en alternance avec les cours de dessin (anatomie et figure) à l’Ecole des beaux-arts sous la conduite de Barthélemy Menn, Barthélemy Bodmer et Pierre Pignolat. Mais il quitte ces écoles avant d’obtenir tout diplôme.

Vallet entame une activité d’illustrateur, qui lui assure une maigre subsistance, particulièrement pour le libraire-éditeur genevois Charles Eggimann. Il collabore également à Passe-Partout, revue satirique. Il peint des sujets agrestes en Dauphiné, puis en Savoie et dans l’Ain. Il s’adonne également à la gravure sur bois, puis sur cuivre, dès 1900. Il devient citoyen genevois en 1902. En 1905, il voyage: d’abord un séjour à Paris; puis un long périple en Italie le conduit successivement à Pise, Florence, Rome, pour se terminer à Chioggia, où il est victime d’un typhus qui met sa santé en grave danger. Il s’installe au Grand-Saconnex. Fin janvier 1908, il découvre Hérémence en Valais: cette région devient désormais sa terre d’élection. L’artiste ne s’inspire pratiquement plus que de ses contrées et de ses gens, tant dans son œuvre peint que dans son œuvre gravé qu’il reprend en 1908 précisément. Il se livre à un nomadisme en Valais central où, entre 1908 et 1912, il séjourne successivement à Saint-Romain (Ayent), puis en alternance saisonnière à Granois (Savièse) et Vercorin, où il acquiert un chalet ancien. En 1911, il épouse à Genève le peintre Marguerite Gilliard, qui lui donne une fille. En 1918, peu après la naissance d’une deuxième fille à Cartigny près de Genève où il s’est installé l’année précédente, sa femme décède à l’âge de vingt-neuf ans. Ce drame frappe Vallet en plein bonheur et en plein succès. En effet, l’artiste accumule distinctions et manifestations: médailles d’or à Munich (1909 et 1913), expositions personnelles dans d’importantes galeries de Zurich (Kunstsalon Wolfsberg) et de Genève (Galerie Moos). Son œuvre figure dès lors dans la plupart des musées suisses, ainsi que dans les collections privées majeures du pays. Vallet se remarie en 1920, avec Marie Jollien, de Savièse, qui s’occupait de ses enfants. Elle lui donne une troisième fille, en 1922. Dès 1920, il passe ses hivers à Sion puis, en automne 1925, s’installe à Cressy près de Genève. Après une longue maladie, suite à un refroidissement contracté dans le Val d’Hérens à l’automne 1927 alors qu’il réalise des études sur le motif pour un album lithographique édité par les postes suisses, il meurt d’une crise d’urémie en 1929. Il est enseveli à Confignon. Vallet s’est souvent représenté à travers l’exercice de l’autoportrait. Son visage nous est ainsi fidèlement restitué dans sa sérénité et sa gravité quasi monacales. Membre de la section genevoise de la SPSAS dès 1900 ainsi que de Die Walze, association de graveurs, il fit également partie de la Commission fédérale des beaux-arts. Les débuts – très précoces – de Vallet ne se caractérisent par aucune tendance personnelle; ils reflètent la manière de ce qu’il est convenu d’appeler l’Ecole genevoise, influencée par le pleinairisme de Barthélemy Menn. Il faut attendre les suites du voyage en Italie pour voir apparaître des toiles qui distinguent leur auteur, en particulier les variations sur le thème de la tonnelle entre 1907 et 1909. Là, l’œuvre de Vallet s’inscrit dans la droite ligne de l’héritage de Ferdinand Hodler, figure incontournable de la scène artistique genevoise de son époque. L’admiration qu’il porte au maître est visible dans plusieurs dessins qu’il fait de lui. Mais dès qu’il trouve son inspiration dans les paysages et les figures du Valais, son art s’individualise. S’instaure une profonde communion entre ce que l’artiste découvre dans cette contrée et les idéaux qu’il porte en lui. Il réalise une série de toiles qu’occupe un seul personnage, grandeur nature et dans un intérieur: La servante valaisanne (1911) ou La batteuse de beurre (1911) comptent parmi ces compositions monumentales qui caractérisent, avec leurs taches de couleurs vives, la première période valaisanne de l’artiste. Profondément marqué par les événements de l’existence, Vallet a été sensible dans son art aux phénomènes de passage – naissance et mort – qui s’inscrivent dans son œuvre au rythme de ses propres joies et peines: ainsi les baptêmes et les enterrements, les berceaux et les cercueils. L’on décèle les influences iconographiques de Jean-François Millet et de Giovanni Segantini. Si la figure humaine dans son activité quotidienne intéresse le peintre, le paysage ne le laisse pas indifférent. Mais, bien qu’installé au milieu des Alpes, face à des panoramas impressionnants qu’il peut admirer de ses résidences de Savièse et de Vercorin, Vallet ne peint pas la haute montagne. De ce thème, il retient prioritairement les valeurs plastiques: ainsi en est-il de La montagne en hiver (1912), dont il donne un équivalent sans neige, ou de La maison abandonnée (1924) et des variantes de la carrière de Saint-Léonard, où les structures des roches sont un sujet à part entière. Vallet excelle également dans la peinture intimiste et tout en nuances de ses innombrables bouquets de petit format, composés des fleurs de son propre jardin, capucines de préférence. Pour porter à leur accomplissement ses œuvres les plus élaborées, Vallet procède selon les principes de l’Académie, multipliant les esquisses et les dessins préparatoires, soucieux des détails et de l’équilibre d’une composition. Ses pastels reflètent ses talents de coloriste alors que dans sa palette de couleurs à l’huile, l’artiste devient de plus en plus sombre et sobre, assourdissant ses teintes et privilégiant une surface mate. L’art de Vallet est indissociable d’un œuvre gravé qui compte parmi les plus importants de Suisse pour le premier quart du XXe siècle: cent treize cuivres gravés et, dès 1913, tirés par l’artiste sur sa propre presse. Il affectionne l’austérité d’une technique qui ne consent aucun repentir. Il apprécie l’usage d’une seule couleur – le noir de préférence, mais aussi le brun foncé ou le vert épinard. Ces contraintes nous valent des compositions graves et denses comme les quatre variantes sur le thème de l’enterrement (1913), mais aussi des scènes de la vie quotidienne valaisanne, reprises des thèmes similaires traités dans sa peinture. En effet, nombre de gravures ont leur préfiguration dans l’œuvre peinte, cette dernière étant toujours antérieure. Par ailleurs, il a réalisé quelques affiches lithographiques, devenues fameuses, en particulier pour annoncer ses expositions personnelles. Fasciné par le Valais, le peintre participe à sa manière à l’image que de nombreux artistes en donnent dès les années 1880. Mais sa contribution est originale: bien qu’inspirée par le mode de vie rural de ses habitants, son imagerie tend à l’essentiel et parvient à éviter les pièges d’une traduction mièvre et par trop littérale. Œuvres: Genève, Musée d’art et d’histoire, Cabinet des estampes; Kunstmuseum St.Gallen; Sion, Musée cantonal des beaux-arts; Zurich, Ecole polytechnique fédérale, Graphische Sammlung.


SIKART Lexikon zur Kunst in der Schweiz

Bernard Wyder, 1998, actualisé 2016 https://www.sikart.ch/kuenstlerinnen.aspx?id=4023429


Werke aus unseren Auktionen




Filter

X
All catalogues
X
Department
X
Motif/Genre
X
Century
X
Period
X
Country/Region
X
Medium
X
Auction Date

search


My Search

If you would like “My Search” to save the search term "" and to be notified in the future when we find a corresponding object, please click here.
reset

Sortieren



Lot 3027 - Z21 Swiss Art - Friday 08 December 2006, 03.30 PM

EDOUARD VALLET

(Genf 1876–1929 Cressy)
La neige. 1912.
Öl auf Leinwand.
Unten links signiert und datiert: ED. VALLET 1912.
42 x 32 cm.

CHF 30 000 / 40 000 | (€ 28 040 / 37 380)

Sold for CHF 52 800

Details My catalogue Query



Lot 3072 - Z23 Swiss Art - Friday 07 December 2007, 03.30 PM

EDOUARD VALLET

(Genf 1876–1929 Cressy)
Chateau de Valère, Sion. 1921.
Öl auf Leinwand.
Unten rechts signiert: ED. VALLET 1921.
44,5 x 36,4 cm.

CHF 15 000 / 20 000 | (€ 14 020 / 18 690)

Sold for CHF 43 200

Details My catalogue Query



Lot 3085 - Z24 Swiss Art - Friday 20 June 2008, 02.00 PM

EDOUARD VALLET

(Genf 1876–1929 Cressy)
Fischer. 1904
Öl auf Leinwand.
Unten links signiert und datiert: Edouard Vallet 1904.
129,5 x 67,5 cm.

CHF 25 000 / 35 000 | (€ 23 360 / 32 710)

Sold for CHF 33 600

Details My catalogue Query



Lot 3046 - Z27 Swiss Art - Friday 04 December 2009, 02.00 PM

EDOUARD VALLET

(Genf 1876–1929 Cressy)
Walliser Dorflandschaft im Winter. 1912.
Pastell, Aquarell und Bleistift auf Papier.
Unten links signiert und datiert: ED. VALLET. 1912.
51 x 46 cm.

CHF 7 000 / 9 000 | (€ 6 540 / 8 410)

Sold for CHF 32 400

Details My catalogue Query



Lot 3015 - Z20 Swiss Art - Friday 23 June 2006, 03.30 PM

EDOUARD VALLET

(Genf 1876–1929 Cressy)
La petite bonne.
Ölkreide auf Papier, alt auf Karton aufgezogen.
Unten rechts signiert: ED. VALLET.
46 x 25 cm.

CHF 5 000 / 7 000 | (€ 4 670 / 6 540)

Sold for CHF 27 370

Details My catalogue Query



Lot 3041 - Z28 Swiss Art - Thursday 24 June 2010, 02.00 PM

EDOUARD VALLET

(Genf 1876–1929 Cressy)
Le pot de soupe. 1910.
Pastell auf Papier auf Karton.
Unten links signiert und datiert: ED. VALLET 1910.
48,5 x 41 cm.

CHF 8 000 / 12 000 | (€ 7 480 / 11 210)

Sold for CHF 22 800

Details My catalogue Query



Lot 3048 - A183 Swiss Art - Friday 08 December 2017, 05.00 PM

EDOUARD VALLET

(Genf 1876–1929 Cressy)
Roses dans un verre. 1927.
Oil on canvas.
Signed and dated lower right: Ed. Vallet 27.
24 x 18.5 cm.

CHF 7 000 / 9 000 | (€ 6 540 / 8 410)

Sold for CHF 12 500 (including buyer’s premium)
All information is subject to change.

Details My catalogue Query



Lot 3070B - A185 Swiss Art - Friday 29 June 2018, 02.00 PM

EDOUARD VALLET

(Genf 1876–1929 Cressy)
Champs de seigle, étude. 1920.
Tempera on panel.
Signed lower right: ED. Vallet.
23.5 x 33 cm.

CHF 3 000 / 4 000 | (€ 2 800 / 3 740)

Sold for CHF 10 000 (including buyer’s premium)
All information is subject to change.

Details My catalogue Query



Lot 3051 - A199 Swiss Art - Friday 03 December 2021, 02.00 PM

EDOUARD VALLET

(Geneva 1876-1929 Cressy)
Jour d’hiver. 1897.
Oil on board.
Signed lower left: ED. VALLET.
38 × 27 cm

CHF 3 000 / 5 000 | (€ 2 800 / 4 670)

Sold for CHF 6 875 (including buyer’s premium)
All information is subject to change.

Details My catalogue Query



Lot 3492 - Z21 Prints & Multiples - Friday 08 December 2006, 01.30 PM

EDOUARD VALLET

(Geneva 1876–1929 Crissy)
Konvolut von vier kleinformatigen Radierungen mit Genreszenen.
(Bauernhof, Wiege, Kinder mit Katzen, Schafe an der Tränke). Alle vier unten rechts signiert: Ed. Vallet. Diverse Formate. Alle Drucke in sehr schönem Zustand. Gerahmt. Alle 4 zusammen

CHF 1 200 / 1 800 | (€ 1 120 / 1 680)

Sold for CHF 3 360

Details My catalogue Query



Lot 3491* - Z21 Prints & Multiples - Friday 08 December 2006, 01.30 PM

EDOUARD VALLET

(Geneva 1876–1929 Crissy)
Folge von zwei Radierungen "Auteur d'une tombe" und "Enterrement à la montagne".
Beide Blätter unten rechts signiert: Ed. Vallet. In der Abbildung rechts unten Künstlerstempel: EdV.

CHF 300 / 400 | (€ 280 / 370)

Sold for CHF 3 360

Details My catalogue Query



Lot 3491 - Z26 Prints & Multiples - Friday 19 June 2009, 10.30 AM

EDOUARD VALLET

(Geneva 1876–1929 Crissy)
Sitzender Bauer. 1912.
Lithographie. Unten rechts signiert: Ed. Vallet. Unten links im Stein monogrammiert: EdV. Darstellung 46 x 50 cm auf beigem Vélin 57 x 60 cm.

CHF 600 / 900 | (€ 560 / 840)

Sold for CHF 2 880

Details My catalogue Query



Lot 3507 - Z30 Prints & Multiples - Friday 24 June 2011, 10.00 AM

EDOUARD VALLET

(Geneva 1876–1929 Crissy)
Les scieurs de long. 1915.
Radierung, Kupfer. Links unten in einem Kreis bezeichnet: Ed.V. 1915. Rechts unten ausserhalb der Platte signiert: Ed Vallet. Platte 54,3 x 39,5 cm auf Velin 62 x 46,5 cm. Gedruckt vom Künstler. Hinterlegter Knick entlang der oberen Druckplatte.

CHF 2 000 / 3 000 | (€ 1 870 / 2 800)

Sold for CHF 2 640

Details My catalogue Query