I am already registered - Login:


Don't have an account yet?

Click here to register


CHINET, CHARLES

* 12.10.1891 Rolle, † 4.4.1978 Nyon

Vitazeile Peintre et dessinateur autodidacte. Peinture intimiste. Paysages lémaniques, natures mortes, intérieurs. Critique d'art dans sa jeunesse, professeur de dessin Tätigkeitsbereiche peinture, dessin, peinture à l'huile Lexikonartikel Formé comme employé de banque à Genève, Charles Chinet se rend en stage à Londres (1912–1915), puis à Paris (1915–1918). Dans la capitale française, il fréquente par intermittence l’Académie de la Grande Chaumière et différents ateliers de Montmartre et dessine les bords de la Seine. Il côtoie les artistes Gustave Buchet, René Durey et Ossip Zadkine et rédige quelques textes poétiques et critiques d’art pour la revue genevoise L’éventail. De retour à Rolle en 1918, il se lie d’amitié avec le peintre Abraham Hermanjat, établi à Aubonne, qui lui prodigue conseils théoriques et techniques, et avec les peintres qui formeront bientôt le Groupe de Buchillon, Karl Felix Appenzeller, Alexandre Blanchet, Roger Fiaux, Eugène Martin et Maurice Barraud; une dizaine d’années plus tard, il assiste ce dernier dans la réalisation de la peinture murale de la gare de Lucerne Nord-Sud (1929). Afin de subvenir à ses besoins, il travaille parfois dans l'entreprise paternelle de peinture en bâtiment. A partir de 1923, Chinet obtient les premiers signes de reconnaissance de son métier de peintre: lauréat à deux reprises de la bourse fédérale des beaux-arts (1923, 1924), il participe dès lors régulièrement aux Expositions nationales suisses et aux manifestations de la Société des peintres, sculpteurs et architectes suisses; sa première exposition personnelle a lieu en 1928 à Rolle. Par la suite, il occupe le poste de professeur de peinture à l’Ecole des beaux-arts de Lausanne (1932–1945), siège dans de nombreux jurys d’expositions, représente la Suisse à la Biennale de Venise (1938) et reçoit en 1942 une commande du Fonds des arts plastiques de la Ville de Lausanne pour le Tribunal de district de Montbenon, Les pêcheurs et Les moissonneurs. Il remporte l’année suivante le prix suisse de la peinture. En 1945, il quitte l’enseignement pour se consacrer à la peinture.

L’univers pictural de Charles Chinet se concentre principalement autour de Rolle, même s’il prend volontiers pour motif la Seine à Paris, la campagne autour de Grignan ou la Drôme voisine. Natures mortes, intérieurs, vues de jardin et paysages lémaniques dépeignent sa maison située au bord du lac et ses alentours immédiats. Marqué par les natures mortes de Chardin et le pleinairisme de Corot, sensible à la leçon synthétique de Cézanne, ainsi qu’au lyrisme de Bonnard dans ses œuvres postérieures à la période nabi, Chinet est réfractaire aux avant-gardes tendant à l’abstraction, comme l’énoncent certaines de ses critiques et de ses lettres. Après une période où il use principalement des tons sombres (1929–1942), sa palette s’éclaircit et se garnit de tons délicats et choisis avec finesse. Eliminant tout détail superflu, le peintre applique les différentes harmonies colorées des saisons et des heures du jour à son motif de prédilection, la côte lémanique. Tant les paysages, qui chatoient des couleurs froides du premier printemps ou irradient sous les couleurs intenses de l’été, les natures mortes aux larges motifs colorés rappelant Bonnard, que les portraits introspectifs révèlent un peintre de l’intime, en quête de nouvelles harmonies raffinées. Son journal intime, en partie inédit, constitue une chronique précieuse de la vie artistique en Suisse romande de la première moitié du XXe siècle, ainsi qu’un portrait en filigrane du peintre à travers ses jugements esthétiques et ses pensées intimes. Œuvres: Aarau, Aargauer Kunsthaus; Bâle, Kunstmuseum; Berne, Kunstmuseum; Lausanne, Banque cantonale vaudoise; Lausanne, Fonds des arts plastiques de la Ville de Lausanne; Lausanne, Musée cantonal des beaux-arts; Lausanne, Tribunal de district; Vevey, Musée Jenisch; Winterthour, Fondation Oskar Reinhart «am Stadtgarten»; Winterthour, Kunstmuseum; Zurich, Kunsthaus. Sources: Lausanne, Institut suisse pour l'étude de l'art, Antenne romande, AR 107, Fonds Charles Blanc-Gatti; AR 111, Fonds Maurice Barraud.


SIKART Lexikon zur Kunst in der Schweiz

Laurent Langer, 2007 https://www.sikart.ch/kuenstlerinnen.aspx?id=4024486


Werke aus unseren Auktionen




Filter

X
All catalogues
X
Motif/Genre
X
Century
X
Period
X
Medium
X
Auction Date

search


My Search

If you would like “My Search” to save the search term "" and to be notified in the future when we find a corresponding object, please click here.
reset

Sortieren



Lot 560 - G60 Swiss Art - Wednesday 15 November 2017, 07.00 PM

CHARLES CHINET

(1891 Rolle 1978)
Lac d'Hiver, 1934.
Huile sur toile.
Signé en bas à droite: C. Chinet
65 x 81 cm.

CHF 1 500 / 2 500 | (€ 1 400 / 2 340)

Sold for CHF 3 000 (including buyer’s premium)
All information is subject to change.

Details My catalogue Query



Lot 6416 - ibid121 online only Swiss Art - Wednesday 07 July 2021, 11.00 AM

CHARLES CHINET

(Rolle 1891–1978 Nyon)
Paris, Notre-Dame.
Oil on canvas.
Signed lower left: Chinet.
46 × 61 cm.

CHF 1 200 / 1 800 | (€ 1 120 / 1 680)

Sold for CHF 1 188 (including buyer’s premium)
All information is subject to change.

Details My catalogue Query