Presse

 

Relations média / Marketing

Karl Green

green@kollerauctions.com
+41 44 445 63 82

Agence de presse

Philipp Koller / Raum für Kommunikation

koller@raumfuerkommunikation.ch
+41 44 201 92 10


 


COMMUNIQUÉ DE PRESSE D’APRÈS-VENTES
L’ART DES XXème / XXIème SIÈCLES CHEZ KOLLER,

VENTES AUX ENCHÈRES DES 29-30 JUIN 2018

– VIF INTÉRÊT POUR LES OEUVRES D’ART MODERNE ET D’ART CONTEMPORAIN PAR VAN DONGEN, KIRCHNER & CRAGG

– SUCCÈS AVÉRÉ POUR LE POP ART DE CHAMBERLAIN, HARING & WARHOL

– « L’ÉGYPTIENNE » DE KEES VAN DONGEN, PROVENANT D’UNE COLLECTION PRIVÉE SUISSE, ADJUGÉ À CHF 1,7 MIOLLION

Les ventes aux enchères de la maison Koller des 29 et 30 juin dernier ont été marquées par une grande effervescence lors de la mise en vente des oeuvres d’art moderne et d’art contemporain – qui se sont souvent vendues à des prix dépassant de loin leurs estimations. Les deux jours d’enchères se sont clos sur un total de vente qui laisse loin derrière lui les estimations de prévente.

Kees Van Dongen
L’Egyptienne. 1910-11.
Huile sur toile.
100 x 73 cm.
Vendu pour CHF 1.7 Mio.

Une activité inusitée régnait dans la salle des ventes durant les enchères d’art moderne et d’art contemporain qui ont eu lieu les 29 et 30 juin dernier chez Koller, due aux opérateurs téléphoniques et aux offres d’Internet qui crépitaient de manière ininterrompue. Le tableau fauve de Kees van Dongen, “Rouge et Jaune (l’Égyptienne)” datant de 1910-11, a été adjugé pour CHF 1,7 million à un collectionneur privé européen. Un autre tableau de Kees van Dongen, provenant de la même collection privée suisse, « Portrait de femme », datant de 1913, a changé de mains pour CHF 240 500 ; il faisait partie d’une compilation d’oeuvres des années 1920 qui incluait d’autres oeuvres importantes de cette époque, telles celles de Vlaminck (lot 3231, vendu pour CHF 204 500) et de Gen Paul.

Les oeuvres sculptées ont été particulièrement recherchées lors des ventes aux enchères du mois de juin : le « Bust of a Rising Youth » de l’artiste allemand Wilhelm Lehmbruck s’est envolé pour la somme de CHF 324 500, à savoir plus du double de son estimation. Un rare bol en bois gravé par l’artiste Ernst Ludwig Kirchner, « Obstschale II » (Coupe à fruits II) a atteint la somme de CHF 186 500 et une étonnante sculpture en métal peint de Tony Cragg faisant partie de la série «Early Forms » (Formes premières), intitulée « Red Square » (Carré Rouge) et datant de 2007, s’est vendue pour la somme de CHF 144 500.

Les enchères émanant de collectionneurs résidant aux Etats-Unis, en Allemagne et en Asie pour « Kiss #14 » (Baiser #14) – une composition de métal compressé de John Chamberlain – ont donné lieu à une joute d’enchères particulièrement féroce et la sculpture a fini par être vendue pour plus du double de son estimation, soit à CHF 526 500. D’autres oeuvres de Pop Art se sont également bien comportées lors de la vente aux enchères d’art d’après-guerre et d’art contemporain, telles que le « Clockwork Panda Drummer » de Andy Warhol, un polymère synthétique et sérigraphie sur toile de petit format estimé à CHF 80 000 / 140 000, qui a réalisé la somme impressionnante de CHF 192 500. Parmi les huit sérigraphies en couleur de Keith Haring mises en vente lors de ces enchères, pas moins de cinq d’entre elles ont doublé leur estimation et les autres ne furent pas loin de réaliser le même exploit. « Growing », datant de 1988, par exemple, s’est vendu pour CHF 58 100 contre une estimation préalable de CHF 25 000 / 35 000.

Une gravure sur bois de grande dimension de l’artiste Suisse Franz Gertsch, « Dominique », datant de 1988, a atteint la somme de CHF 168 500. « Lord of the Rings I », un paysage fantastique d’un autre artiste suisse, H. R. Giger – le créateur de la créature du film « Alien » – a plus que doublé son estimation pour atteindre la somme de CHF 144 500. Quant aux oeuvres de Victor Vasarely, elles continuent de connaître un regain de faveur, comme c’est le cas de « Kezdi-Domb », une oeuvre de 1968/75 provenant d’une collection privée suisse, qui a changé de mains pour une somme bien supérieure à son estimation la plus haute, à savoir pour CHF 198 500.

Les artistes allemands contemporains ont fait une apparition très remarquée lors des enchères d’art d’après-guerre, telle que Karin Kneffel qui vit à Dusseldorf et dont une oeuvre sans titre datant de 2005 fut adjugée pour plus du double de son estimation, soit à CHF 106 100, ce qui fait de cette enchère l’une des sommes les plus élevées jamais réalisées pour une oeuvre de cette série ; mentionnons également une composition de l’artiste berlinoise Katharina Grosse « 1020S » datant de 2006, qui s’est vendue à CHF 58 100 contre une estimation préalable de CHF 15 000 / 25 000, ce qui représente un résultat remarquable pour une oeuvre de cette dimension par cette artiste.

 



D’AUTRES LOTS PHARE DES VENTES DE JUIN

KEES VAN DONGEN

Portrait de femme. Vers 1913.

Huile sur toile. 65 x 55 cm.

Vendu pour CHF 240 500

 


WILHELM LEHMBRUCK

Buste de jeune homme ascendant. 1913.

Pierre moulée, réalisée du vivant de l'artiste.

Vendu pour CHF 324 500

 


ERNST LUDWIG KIRCHNER

Obstschale II. Vers 1910.

Bois peint en rouge.

Vendu pour CHF 186 500

 

 

VICTOR VASARELY

Kezdi-Domb. 1968/75.

Acrylique sur toile. 160 x 160 cm.

Vendu pour CHF 198 500

 

TONY CRAGG

Red Square. 2007.

Bronze coloré.. 70 x 80 x 66cm.

Vendu pour CHF 144 500

 

MAURICE DE VLAMINCK

LL’Allée. Vers 1912-14.

Huile sur toile. 66 x 81 cm.

Vendu pour CHF 204 500

 



FRANZ GERTSCH

Dominique. 1988. FGravure sur bois en couleurs. 7/18.

Représentation 234 x 181 cm Sur japon de Heizoburo 275 x 219 cm.

Vendu pour CHF 168 500

 

H. R. GIGER

Lord of the rings I. 1975.

Acrylique sur papier sur bois. 100 x 70 cm.

Vondu pour CHF 144 500

 

ANDY WARHOL

Clockwork Panda Drummer. 1983.

Polymère synthétique et sérigraphie sur toile. 35.5 x 27.7

Vendu pour CHF 192 500

 



KEITH HARING

Growing. 1988.

Sérigraphies en couleur. AP 2/15.

Vendu pour CHF 58 100

 

KATHARINA GROSSE

1020S. 2006.

Acrylique sur toile. 142 x 82 cm.

Vendu pour CHF 58 100

 

JOHN CHAMBERLAIN

Kiss #18. 1979.

Métal peint. 68.5 x 59.5 x 61 cm.

Vendu pour CHF 526 500

 


Catalogues avec résultats, vente de juin 2018

 

Calendrier des ventes, 2018

 

Vendre chez Koller

 




VENTES AUX ENCHÈRES DU 19 AU 23 MARS 2018


Enchères débridées pour des Maîtres anciens chez Koller

CARSTIAN LUYCKX
(1623 Anvers 1677)
Memento Mori nature morte. Huile sur toile. 73,5 x 92,5 cm.
Vendu pour CHF 538 000

Les enchères semblaient parfois ne pas connaître de limite lors de la vente aux enchères de Maîtres anciens chez Koller Zurich le 23 mars dernier. De nombreuses oeuvres ont vu leurs estimations tripler, voire décupler, démontrant une fois de plus que la demande pour des oeuvres anciennes de qualité est actuellement très soutenue. Le lot phare était un memento mori du XVIIème siècle de l’artiste flamand Carstian Luyckx, plein d’imagerie symbolique servant de commentaire sur la politique de guerre de son temps. Partant d’une estimation de CHF 30’000 – 40’000, les enchères se sont envolées à CHF 538’000, le deuxième prix le plus haut pour une oeuvre de Luyckx en vente publique. Le tableau, récemment redécouvert dans une collection privée, était une très importante addition à l’oeuvre de l’artiste.

 

ANTOINE VAN DYCK
(Anvers 1599-1641 Londres)
Portrait d'une noble dame italienne.
Huile sur toile. 48 x 37,7 cm.
Vendu pour CHF 264 500

Un autre tableau qui a dépassé les attentes était le portrait d’une noble dame italienne d’Antoine van Dyck. Son état de conservation moins que parfait a découragé les acheteurs lors de sa dernière présentation en vente à New York en 1999, où il a à peine réalisé $50’000. Cette fois-ci les enchérisseurs étaient plus enthousiastes, et deux d’entre eux ont poussé les enchères jusqu’à CHF 264’500. D’autres oeuvres du XVIIème siècle d’artistes tels que Bernardo Strozzi, Meindert Hobbema et Clara Peeters ont également réalisé des prix de vente dans les six chiffres.

 

LEO VON KLENZE
(Schladen 1784-1864 Munich)
Intérieur d'un monastère italien avec vue sur Capri. 1855.
Huile sur toile. 87,2 x 107,7 cm.
Vendu pour CHF 78 500

Plusieurs tableaux du XIXème siècle ont été également très convoités, comme la peinture charmante de l’artiste allemand Eduard Grützner représentant trois moines examinant avec ravissement une gravure de femme nue. Se vendant à CHF 102’500, il a doublé son estimation. Une scène architecturale située sur l’Isle de Capri par Leo von Klenze a réalisé CHF 78’500 contre une estimation de CHF 25 000 – 35 000.


Les prochaines ventes de Maîtres anciens et du XIXème siècle en septembre 2018 marqueront le 60ème anniversaire de Koller Ventes aux Enchères. Les célébrations de cet anniversaire débuteront avec les ventes de tableaux Modernes et Contemporains en juin.

 



Autres objets phare des ventes de mars

MEINDERT HOBBEMA

Paysage fluvial. Vers 1663.

Huile sur panneau. 62,5 x 86,5 cm.

Vendu pour CHF 162 500

 


CARL MORGENSTERN

Couvent capucine près d'Amalfi. 1843.

Huile sur toile. 31,8 x 48 cm.

Vendu pour CHF 36 500

 


CLARA PEETERS

Nature morte avec chat, poissons, huîtres et écrevisses.

Huile sur toile. 38 x 48 cm.

Vendu pour CHF 132 500

 

 

EDUARD GRÜTZNER

Étude secrète. 1892.

Huile sur toile. 38 x 48 cm.

Vendu pour CHF 156 500

 

BERNARDO STROZZI dit IL CAPPUCCINO

Portait de Paolo Gregorio Raggi, Gouverneur de la Corse.

Huile sur toile. 135 x 111 cm.

Vendu pour CHF 216 500

 

IMPORTANT BOUGEOIR

Le modèle de Johann Gottlieb Kirchner, le décor peint probablement de Johann Gregorius Höroldt.

Meissen, vers 1727. H 22 cm.

Vendu pour CHF 78 500

 



L'AMEUBLEMENT DE MARÉCHAL SOULT

Empire, est. JACOB D.R. MESLEE, Paris vers 1810.

Réalsié pour le Maréchal de l'Empire et Duc d'Amaldie, Jean-de-Dieu Soult.

Vendu pour CHF 36 500

 

WILLIAM HAMILTON

Campi Phlegraei. Observations on the Volcanos of the Two Siciles.

Naples, 1776-79.

Vendu pour CHF 78 500

 

PAIRE DE CHEVAUX EN BRONZE

d'après les chevaux de Saint-Marc à Venise.

Venise, 17ème siècle.

Vendue pour CHF 55 700

 


Catalogues avec résultats, ventes de mars 2018

 

Calendrier des ventes, 2018

 

Vendre chez Koller

 




VENTES AUX ENCHÈRES DE FIN D'ANNÉE 2017 À ZURICH
4 – 9 décembre 2017

BECKMANN, LICHTENSTEIN, VALLOTTON
EXCELLENTS RÉSULTATS POUR DE L’ART MODERNE ET CONTEMPORAIN

"Avec plus de 1'000 enchérisseurs d’une trentaine de pays, l’excitation dans la salle de vente était palpable. Les moments comme celui-ci font la joie de tout commissaire-priseur." – Cyril Koller, commissaire-priseur et président de Koller Ventes aux Enchères.

Parmi plus de 470 oeuvres d’art moderne et contemporain à l’encan chez Koller à Zurich les 8 et 9 décembre dernier, plus de 80% ont trouvé acquéreurs. Le total des ventes - 8 millions de francs suisses - a dépassé les estimations inférieures de 15%. Les collectionneurs, dans une salle comble, ont rivalisé contre de nombreux enchérisseurs aux téléphones, et contre bon nombre d’internautes, également actifs lors d’enchères à plus de cinq chiffres.

 

ROY LICHTENSTEIN
Thinking Nude, State I. 1994.
Estampe en relief. 89,9 x 142 cm.
Vendu pour CHF 222 500 (prix record)

Avec CHF 222 500 (EUR 190 000), l’estampe de Roy Lichtenstein, “Thinking Nude, State I” (lot 3731) a établi un nouveau record pour une pièce de cette série. L’acheteur de l’oeuvre sur papier de Mark Tobey, « Blue Interval » (lot 3414) a été applaudi par la salle lorsque l’adjudication a enfin été prononcée après une longue bataille entre enchérisseurs. Le prix final de CHF 140 900 (EUR 121 000) équivaut à plus de 14 fois son estimation. Un collectionneur chinois est devenu l’heureux propriétaire de deux tableaux d’un important représentant de l’abstraction lyrique, Chu Teh-Chun (lots 3461 et 3462). Acquis directement auprès de l’artiste et son entourage en 1987, les oeuvres ont été vendues pour CHF 240 000 (EUR 206 000) et CHF 264 000 (EUR 227 000).

 

MAX BECKMANN
Waldgracht mit Segeln (Canal dans une forêt avec voiliers). 1943.
Huile sur toile.
Vendu pour CHF 503 500

Le lot phare de la vente d’art impressionniste et moderne était un paysage de Max Beckmann, « Waldgracht mit Segeln » (Canal dans la forêt avec voiliers, lot 3228). Peint en 1932 pendant l’exil de l’artiste à Amsterdam, il a été acquis peu de temps après chez le célèbre marchand Günther Franke, par les parents des propriétaires actuels (CHF 500 000 / EUR 430 000). Une oeuvre expressive-figurative d’Ernst Wilhelm Nay, « Das Duett » (lot 3258), issue de la même provenance prestigieuse, et a été vendue pour le triple de son estimation, CHF 360 000 (EUR 310 000). Un paysage impressionniste de Gustave Loiseau (lot 3212) a aussi triplé son estimation, remporté par un collectionneur allemand pour CHF 240 000 (EUR 206 000). Le prix atteint pour un tableau de Félix Vallotton, "Corbeille de mandarines et bananes" (lot 3057) pour CHF 300 000 (EUR 257 000), est un de plus hauts réalisés en vente publique pour une nature morte de cet artiste – à nouveau un signe très positif pour cette semaine de ventes ainsi que pour le marché de l’art en général.

 



Résultats sélectionnés

CHU TEH-CHUN

Sans titre. 1987.

Huile sur toile. 73 x 92 cm.

Vendu pour CHF 264 500

 

ERNST WILHELM NAY

Das Duett. 1946.

Huile sur toile. 56 x 79 cm.

Vendu pour CHF 198 500

 

FÉLIX VALLOTTON

Corbeille de mandarines et bananes. 1923.

Huile sur toile. 50 x 65 cm.

Vendu pour CHF 300 500

 

 



Résultats sélectionnés d'autre départements

THANGKA DE L'ARHAT PINDOLA

Sino-Tibétain, 15e/16e siècle.

Vendu pour CHF 156 500

 

EXTRAORDINAIRE TIARE/COLLIER PERLES FINES ET DIAMANTS AVEC BOUCLES D'OREILLE

Catchpole & Williams, vers 1890.

Vendu pour CHF 234 500

 

RICHARD AVEDON

Naomi Campbell, New York City, 2011.

Vendu pour CHF 32 900

 



Catalogues et résultats, ventes de décembre

 

Calendrier des ventes 2018

 

Vendre chez Koller

 




SUCCÈS POUR LA VENTE DE MONTRES
Vente à Zurich le 7 décembre 2017

210’000 FRANCS SUISSES POUR UNE MONTRE AVEC CALENDRIER PERPÉTUEL DE PATEK PHILIPPE
ENCORE UNE VENTE À SUCCÈS POUR LE DÉPARTEMENT DE MONTRES À KOLLER ZURICH

Les enchères de montres en décembre chez Koller Zurich se sont soldées par un franc succès, avec 94% des lots vendus. Un collectionneur privé allemand a acquis une des premières montres avec calendrier perpétuel fabriquées par Patek Philippe.

 

PATEK PHILIPPE
Rare montre avec calendrier perpétuel. 1985.
Vendue pour CHF 210 000

91 lots, 87 vendus : encore un résultat excellent pour le département de montres à Zurich. Depuis sa première vente dédiée entièrement aux montres en 2015, Koller a su construire une clientèle internationale fidèle et active pour les montres, et a réalisé de nombreux prix importants pour des modèles rares.

Le lot phare de la vente de décembre était une des premières montres automatiques avec calendrier perpétuel produites chez Patek Philippe. Créé en 1985, la référence 3450 était non seulement dans un état de conservation impeccable, mais elle portait la prestigieuse marque de Gübelin ainsi que le mouvement automatique avec calibre 27-460QB, très recherché. Cette montre rarissime a été acquise par un collectionneur allemand pour CHF 210 000 (lot 2555). Une Rolex GMT Master II de 2015 en or jaune serti de diamants, saphirs et rubis a changé de poignet pour CHF 46 100 (lot 2542). Deux montres Rolex « Day-Date » de 2010 ont été vivement disputées, le modèle en platine avec cadran en diamant a atteint CHF 30 500 (lot 2514), et la version en or jaune avec cadran serti de diamants et rubis a réalisé CHF 24 500 (lot 2544). Le prix le plus élevé atteint par une montre de poche lors de cette vacation était de CHF 14 900, versés pour un modèle de Lepine du début du 19e siècle, de qualité muséale, en or rose avec un décor fin en émail (lot 2566).

Ces formidables résultats s’inscrivent dans la tendance des cinq dernières ventes de montres chez Koller. En novembre 2016, Koller a enregistré le prix marteau le plus élevé de la saison pour une chronographe de Patek Philippe avec un cadran à deux tons (CHF 380 000, ou CHF 456 000 avec la commission de l’acheteur). La vente la plus spectaculaire était sans doute celle de juin 2017, qui a vu 100% de ses lots vendus, pour plus de 150% du total des estimations. Les trois plus hauts prix réalisés lors de cette vente étaient CHF 114 500 pour une montre avec calendrier perpétuel de Patek Philippe, CHF 108 500 pour une Rolex Daytona « Double Swiss » vers 1964, et CHF 92 900 pour une IWC « Il Destriero Scafisia Grand Complication » des années 1990.

 



Lots phare depuis 2016

ROLEX

GMT Master II avec diamants, rubis et saphirs. 2015.

Or jaune 750. Réf. 116758.

Vendue en déc. 2017 pour CHF 46 100

 

ROLEX

Day Date avec cadran à diamants. 2010.

Platine. Réf. 218206.

Vendue en déc. 2017 pour CHF 30 500

 

LEPINE

Montre de poche de qualité muséale en émail avec mécanisme à heure sautante digitale.

Vers 1800. Or rose.

Vendue en déc. 2017 pour CHF 14 900

 

 

IWC

II Destriero Scafusia "Grand Complication", années 90.

Edition limitée, réf. 1868, no 15/125.

Vendue en juin 2017 pour CHF  92 900

 

ROLEX

Daytona "Double Swiss", vers 1964.

Acier. Réf. 6239 / 6238.

Vendue en juin 2017 pour CHF 108 500

 

PATEK PHILIPPE

Rare calendrier perpétuel. 1951.

Or rose. Réf. 1526.

Vendue en juin 2017 pour CHF 114 500

 



 

PATEK PHILIPPE

Jumbo Nautilis. 1978.

Or jaune 750. Réf 3700/1.

Vendue en juin 2017 pour CHF 46 100

 

PATEK PHILIPPE

Montre de poche à complications avec répétition minutes, vers 1911.

Vendue en déc. 2016 pour CHF 30 500

 

PATEK PHILIPPE

Très rare chronographe avec cadran à deux tons, 1961.

Acier. Réf. 1463.

Vendue en déc. 2016 pour CHF 456 500

 



Catalogue avec résultats

 

Davantage d'informations, département de montres

 




COMMUNIQUE DE PRESSE – APRES-VENTE
Ventes aux enchères à Zurich: 18 – 22 septembre 2017

Un regain d’intérêt pour l’art ancien

La semaine de ventes aux enchères dédiées aux arts des siècles passés chez Koller à Zurich s’est bien déroulée, avec des résultats atteignant les six chiffres autant dans le domaine des arts décoratifs que des beaux-arts. Cyril Koller, président de Koller Ventes aux Enchères, a commenté : “Ce qui est ressorti de ces ventes est qu’à côté du succès évident de l’art moderne et contemporain, il y a toujours beaucoup d’intérêt – et je dirais même de plus en plus d’intérêt – pour l’art ancien. Les enchères étaient particulièrement enthousiastes pour des oeuvres de belle qualité provenant de collections privées.“

 

DIRCK VAN BABUREN
(vers 1594 Utrecht 1624)

Joueur de violon avec verre à vin. 1623.
Huile sur toile. 80.4 x 67.1 cm.

Un portrait rare d’un suiveur du Caravage du 17e siècle représentant un violoniste a été vendu pour plus d’un demi-million de francs suisses lors de la vente de maîtres anciens et du 19e siècle le 22 septembre. L’artiste, Dirck van Baburen, a peint cette oeuvre durant une période particulière du 17e siècle flamand, aussi fascinante que brève. Van Baburen faisait partie d’un mouvement artistique qui se développa à Utrecht de 1621 à 1626 et dont les membres s’efforçaient de reproduire le style saisissant du Caravage (1571 – 1610). Lorsque van Baburen et ses compagnons d’Utrecht firent un voyage à Rome, le Caravage était déjà mort, ce qui ne les empêcha pas de tomber immédiatement sous le charme de ses tableaux. Lorsqu’ils retournèrent dans leur pays, ils reproduisirent sa technique du clair-obscur intense et reprirent ses fonds monochromes dans leurs oeuvres, se faisant ainsi connaître comme les membres principaux de l’Ecole caravagesque d’Utrecht. Dû à la mort prématurée de Dirck van Baburen, trentenaire, ses peintures sont peu nombreuses et souvent méconnues. Le corpus d’oeuvres faible et mystérieux de l’artiste a certainement incité les enchérisseurs à miser bien au-delà de l’estimation pour ce portrait plein de vie, redécouvert récemment dans une coll ection privée.

Vendu pour CHF 595 000


 

IVAN KONSTANTINOVICH AIVAZOVSKY
(vers 1594 Feodosia 1624)

Mer mouvementée et côte escarpée au crépuscule. 1883.
Huile sur toile. 66 x 103 cm.

Un tableau important du grand peintre russe Ivan Konstantinovich Aivazovsky a également réalisé plus d’un demi-million de francs suisse. Considéré comme le plus grand peintre de marines de tous les temps, Aivazovsky jouissait d’une notoriété déjà bien établie de son temps. “Vue d’une côte rocheuse et escarpée avec une mer tourmentée au couchant“ (1883) met en évidence la maestria du coup de pinceau et son impact sur le spectateur. Ainsi, le nouveau propriétaire a été séduit au prix de CHF 618 000. Un autre lot phare de la vente était une charmante scène de genre de l’artiste al lemand Carl Spitzweg. Malgré son petit format (30 x 14 cm), typique pour l’artiste, le tableau a réalisé un grand prix (CHF 300 500).

Vendu pour CHF 618 500


 

KOVSH DE PRESENTATION D‘ALEXIS Ier
Russie, 1667/68.
Argent partiellement doré, avec une inscription de la part d‘Alexis 1er
Vendue pour CHF 164 900

SUCCES POUR L’ARGENTERIE RUSSE

La vente de la collection d’argenterie russe de F. F. von Uthemann mise à l’encan chez Koller le 21 septembre a été un véritable succès. Les onze objets exécutés entre le 17e et le 19e siècle, en partie sur commande des tsars, sont restés entre les mains de la même famille durant plus d’un siècle. En tout, la vente de la collection a réalisé plus de CHF 375 000. Les lots phare étaient deux kovsh (récipients à boire) du 17e siècle en argent partiellement doré, offerts par les tsars à leurs sujets afin de récompenser leurs bons et loyaux services. L’un avait été offert par le tsar Alexis, et l’autre par Ivan V et Pierre le Grand. De tels présents royaux sont pratiquement impossibles à trouver en dehors des musées aujourd’hui. Les deux kovsh ont atteint CHF 164 900 et CHF 152 900, plus de quatre fois leurs estimations


 

COMMODE VENITIENNE A DECOR POYCHROME “AU DECOR CHINOIS“
Louis XV.
Venise, vers 1730/40
Vendue pour CHF 408 500

LES HIGHLIGHTS DU MOBILIER ANCIEN

Une commode vénitienne en vernis Martin a généré le plus haut résultat de la vente du mobilier ancien le 21 septembre, réalisant CHF 408 500. Cette commode présente le double avantage d’être d’une qualité inégalée sur le marché pour ce genre de meuble ces dernières années et d’être dans un parfait état de conservation. Dans la section spéciale intitulée “Du Baroque à la Belle Époque“, deux lots se sont particulièrement bien vendus : une paire de vases italiens de l’époque néoclassique d’après des dessins de Piranèse (CHF 132 500) et un bureau de dame Louis XV en marqueterie attribué à Pierre Roussel (CHF 101 300).



Autres Highlights:

NICCOLÒ DI SEGNA

Crucifixion. 1325-30.

Tempera sur panneau, fond d’or. 35 x 21 cm.

Vendue pour CHF 96 500

 

WILLEM CLAESZ HEDA

Nature morte avec Römer, assiette en étain et citron pelé. 1634.

Huile sur panneau. 41 x 31 cm.

Vendue pour CHF 198 500

 

CARL SPITZWEG

Der Gratulant. Vers 1860.

Huile sur panneau. 28.6 x 14.2 cm.

Vendue pour CHF 300 500

 

PAIRE DE VASES “A L’ANTIQUE“

Louis XVI, d’après des dessins préparatoires

de G. B. Piranesi, Italie vers 1780/1800.

Vendue pour CHF 132 500

 

KOVSH DE PRESENTATION D‘IVAN V. ET PIERRE LE GRAND

Moscou, 1681/82. Argent partiellement doré,

avec une inscription des deux Tsars.

Vendue pour CHF 152 900

 

BUREAU DE DAME “A FLEURS“

Paris vers 1760.

Louix XV, attribué à Pierre Roussel.

Vendue pour CHF 101 300


 




 


Communiqué de presse
Résultats des ventes d'Art Moderne & Contemporain / Art Suisse

Ventes aux enchères à Zurich: 30 juin et 1er juillet 2017


Belle clôture de la saison des enchères chez Koller : les ventes totalisent un résultat de 126% de leurs estimations globales.

Les ventes d’art moderne, contemporain et suisse chez Koller à Zurich ont été remarquables ; le total des prix réalisés ayant largement dépassé l’estimation totale. Des prix forts ont été enregistrés pour une œuvre de jeunesse d’Alberto Giacometti, ainsi que pour des œuvres d’artistes allemands tels que Max Liebermann, Emil Nolde, ou Ernst Wilhelm Nay. Ce succès suit de près l’exploit effectué par la vente de montres le 29 juin, avec 100% des lots vendus et les adjudications doubant carrément le total des estimations.

« Cette série de ventes comprenait une sélection d’œuvres particulièrement attractive, provenant pour la plupart de collections privées et inconnues du marché, » précise Cyril Koller, président de Koller Ventes aux Enchères. « De tels facteurs réunis sont pratiquement une garantie d’une vente à succès, mais nous avons aussi remarqué une ténacité accrue de la part des enchérisseurs, une évolution très positive par rapport aux ventes de l’an dernier. » Koller a également noté une nette augmentation de nouveaux clients dans ses ventes pendant le premier semestre 2017.


Giacometti & Fils mènent le bal
«  Monte del Forno  », un paysage du début de carrière d’Alberto Giacometti, fut le lot phare de cette série de ventes, réalisant presque un million de francs suisses. Dans la même vente, trois œuvres de son père, Giovanni, se sont vendues pour des prix à six chiffres, dont un tableau de nu féminin dans la tradition de Titien et de Goya, «  Theodora  », vendu pour CHF 538 000. Un tableau de l’artiste «  outsider  » par excellence, Adolf Wöfli, a réalisé CHF 216 500, dépassant de loin son estimation de CHF 40 000 – 60 000.


Forte demande pour les artistes allemands
Les œuvres d’artistes allemands ont joui d’un intérêt particulièrement marqué lors des ventes chez Koller, dont un paysage de Max Liebermann représentant son Wannsee bien-aimé (CHF 561 000), un bateau à vapeur rendu de manière expressionniste par Emil Nolde (CHF 372 500), et une œuvre colorée de la fin des années 1950 d’Ernst Wilhelm Nay (CHF 186 500).


L’art d’après-guerre dépasse toute attente
Plusieurs résultats pour des artistes d’après-guerre ont dépassé toute attente, dont une œuvre op-art de l’artiste français d’origine vénézuélienne, Carlos Cruz-Diez, vendue pour CHF 126 500, ou «  Seven Small Mountains  », une sculpture d’Ugo Rodinone qui a atteint CHF 31 700, bien au-delà de son estimation de CHF 7 000 – 10 000.



La prochaine série de ventes d’Art Moderne, Contemporain et Suisse aura lieu à Zurich en décembre 2017.

 

ALBERTO GIACOMETTI

Monte del Forno. Circa 1923.

Huile sur toile. 60 x 50 cm.

Vendu pour CHF 940 500

 

GIOVANNI GIACOMETTI

Theodora. 1914.

Huile sur toile. 125 x 200 cm.

Vendu pour CHF 538 000

 

ERNST WILHELM NAY

Mit vielfältigem Gelb. 1958.

Huile sur toile. 100 x 81 cm.

Vendu pour CHF 186 500

 

MAX LIEBERMANN

Grosse Seestrasse in Wannsee.

Huile sur toile. 73 x 91.5 cm.

Vendu pour CHF 561 000

 

EMIL NOLDE

Kleiner Dampfer. 1910.

Huile sur toile. 34.5 x 28 cm.

Vendu pour CHF 372 500

 

BERNARD AUBERTIN

Physichromie No. 668. 173.

Huile sur toile. 300 x 500 cm.

Vendu pour CHF 36 500

 

 



 


Résultats spectaculaires pour les ventes d’art asiatique à Zurich

DES OEUVRES D’ART EXCEPTIONNELLES DE LA CHINE IMPÉRIALE ET DES SCULPTURES DE L’HIMALAYA ATTEIGNENT DES PRIX RECORD CHEZ KOLLER À ZURICH

Les ventes aux enchères d’art asiatique qui ont eu lieu les 13 et 14 juin derniers chez Koller à Zurich ont eu un succès prodigieux,donnant lieu à une série de prix de vente record, très élevés pour des objets d’art de Chine et des sculptures lamaïques : l’on notera en particulier trois objets d’art de Chine impériale d’une grande rareté, provenant d’une collection privée, qui à eux seuls ont réalisé la somme extraordinaire de 2,64 millions de francs suisses, ainsi qu’une sculpture d’un Bouddha provenant du nord-est de l’Inde qui a été vendue pour 1,17 million. Ces deux journées de ventes aux enchères se sont traduites par un total de 8,4 millions de francs suisses, bien au-delà du total des estimations (CHF 2,9 millions), ce qui fait de cette vente la plus réussie de toutes les ventes aux enchères d’art asiatique organisées en Europe cette saison.

Regi Preiswerk, chef du département des arts d’Asie chez Koller déclare :« C’était tout-à-fait palpitant d’offrir ces magnifiques oeuvres d’art à la vente dans nos salles, car grâce à une campagne de marketing intense en Chine et à notre présence lors de la foire internationale d’antiquités (International Antiques Fair) à Hong Kong, nous avons réussi à attirer une nouvelle et importante clientèle de vendeurs et d’enchérisseurs que nous accueillons avec joie au sein de la clientèle habituelle de Koller. »

Des trésors de chine impériale font sensation
Trois objets d’art exceptionnels, apparaissant pour la toute première fois sur le marché, sont passés en vente le 13 juin chez Koller à Zurich, où ils ont créé un vif engouement qui a été ressenti jusqu’à Pékin et Hong Kong. Ces trois objets – une cloison palatiale, une paire d’encensoirs impériaux en bronze et une cloche de bronze portant l’épigraphe d’un empereur – ont fait partie durant 100 ans d’une collection privée allemande avant de passer en vente chez Koller. Ces trois lots retourneront très certainement en Chine.

Une ancienne cloche chinoise change de propriétaire pour 1.2 million de francs suisses
Cette cloche de bronze « Bozhong » date du XVIIIème siècle et porte une épigraphe de l’empereur Qianlong (1711-1799). Onze cloches antiques furent découvertes en 1761 par des bergers, puis parvinrent à la cour impériale. A la série originelle de douze tons, il ne manquait qu’une seule cloche, celle que l’empereur ordonna de fabriquer afin de compléter la série, et qu’il munit d’une épigraphe. Après une longue et âpre guerre d’enchères, la cloche fut adjugée à un enchérisseur chinois pour CHF 1.2 million.

Une éblouissante cloison palatiale en bois sculpté adjugée à près d’un million de francs suisses
Les recherches faites par Koller ont révélé que cette cloison, dont le travail de sculpture ajourée est de la plus haute finesse, fut très probablement exécutée pour les appartements de la veuve de l’empereur, l’impératrice douairière Cixi (1835-1908). Cette cloison, sculptée sur les deux faces et ajourée avec maestria, est caractéristique des pièces de mobilier ornant les palais impériaux chinois de l’époque des Qing. Il existe à Pékin deux autres objets connus comparables à cette paroi : une cloison palatiale servant de passage qui se trouve dans le palais Chuxiugong situé dans la partie ouest de la Cité Interdite, et une autre cloison que l’on pouvait admirer dans le palais Yiluandian – malheureusement entièrement détruit lors d’un incen die en 1901. L’heureux enchérisseur de Koller aura obtenu ainsi la seule cloison de ce type jamais offerte en vente publique pour la somme de CHF 940 500.

Des encensoirs de bronze de la chine impériale vendus pour plus de huit fois leur estimation
La provenance impériale de cette paire d’encensoirs en bronze n’a jamais fait de doute, car des objets comparables n’existent que devant deux palais édifiés dans la Cité Interdite, ainsi qu’à l’entrée du parc Beihei qui, lui aussi, faisait autrefois partie de la cité impériale. Ces encensoirs en forme de dragon-tortues ou Bixi, animaux mythiques chinois, virent immédiatement s’envoler les enchères bien au-delà des estimations préalables pour atteindre la somme inespérée de CHF 486 000.

Des bronzes lamaïques atteignent des prix record
La demande pour l’art lamaïque a surpris par son ampleur lors de la vente aux enchères du 13 juin chez Koller à Zurich. De nombreuses sculptures atteignirent des prix bien supérieurs à leurs estimations, tels que le Buddha Shakyamuni de l’empire Pala qui s’est vendu pour CHF 1,17 million, une statue népalaise du royaume de Khasa-Malla qui fut adjugée pour CHF 538 000 et une merveilleuse statue tibétaine d’un Bodhisattva debout au masque serein qui changea de mains pour CHF 750 000.

Pour consulter des catalogues, les prix réalisés, ainsi que des images en haute résolution, veuillez cliquer ici.



LE TOP DIX, ARTS D’ASIE:

 

IMPORTANTE CLOCHE EN BRONZE IMPERIALE “BOZHONG“

Chine, Qianlong. Datée 1761. H 85 cm.

Avec inscription impériale.

Adjugée pour CHF 1.2 Mio

 

BUDDHA SHAKYAMUNI

Inde du nord-est, Pala, 8e / 9e siècle. H 16,5 cm.

Bronze avec incrustations d‘argent et de cuivre.

Adjugé pour CHF 1.17 Mio

 

MAGNIFIQUE CLOISON PALATIALE

Chine, 19e siècle.

287 x 396 x 11 cm.

Adjugée pour CHF 940 500


SCULPTURE D‘UN BODHISATTVA DEBOUT

Tibet, 14e siècle. H 27 cm.

Alliage de cuivre doré au feu.

Adjugée pour CHF 756 500

MANJUSHRI AVEC AURÉOLE

Népal, Khasa Malla, 14e siècle. H 23 cm.

Alliage de cuivre doré au feu.

Adjugé pour CHF 538 000

 

RELIEF AVEC HUIT LUOHANS

Chine, dynastie Qing. 14,5 x 21,5 cm.

Plaque de jade de couleur vert céladon.

Adjugé pour CHF 515 000

 

PAIRE D‘ENCENSOIRS IMPÉRIAUX AVEC DRAGONS-TORTUES (BIXI)

Chine, 18e/19e siècle. L 42 cm. Bronze à patine verte.

Adjugé pour CHF 486 250


BOUDDHA ASSIS

Chine, dynastie Ming. H 81 cm.

Laque sèche avec traces de dorure.

Adjugé pour CHF 288 500

PARAVENT IMPÉRIAL EN BOIS DE ZITAN

Chine, début du 19e siècle.

H 204 cm.

Adjugé pour CHF 240 500

 

BOUDDHA ASSIS

Tibet, 16e siècle. H 27 cm.

Alliage de cuivre doré au feu.

Adjugé pour CHF 180 500

 




COMMUNIQUÉ DE PRESSE APRÈS-VENTE
Tableaux de maître anciens et du 19e siècle chez Koller Zurich le 31 mars 2017

Les enchérisseurs se sont montrés enthousiastes lors de la vente de tableaux anciens chez Koller.
74% des lots se sont vendus au-dessus de l’estimation.

Zurich – La vente de tableaux de Maîtres anciens et du 19e siècle chez Koller le 31 mars était marquée par des enchères très actives, et la majorité des lots vendus a atteint des prix au-delà des estimations. «  Les enchérisseurs étaient très déterminés, et l’atmosphère était vive et positive  » déclara Cyril Koller, directeur de Koller et commissaire-priseur de la vente.

Les œuvres russes du 19e siècle étaient particulièrement recherchées, indiquant une évolution positive dans ce secteur. Une marine d’Ivan Konstantinovich Aivazovsky a été vendue pour CHF 825 000, alors que son estimation était de CHF 380 000 – 550 000 (lot 3218). Deux paysages du peintre franco-russe Ivan Fedorovich Choultsé ont réalisé CHF 120 500 et CHF 72 500 (lots 3211 et 3215). Une petite huile sur carton du peintre allemand Friedrich Voltz a laissé son estimation de CHF 3 000 – 4 000 loin derrière elle, se vendant finalement pour la somme surprenante de CHF 72 500 (lot 3249). Il s’agit du prix le plus haut réalisé pour une œuvre de Voltz aux enchères de ces vingt-cinq dernières années.

Côté Maîtres anciens, les enchérisseurs n’ont pas non plus hésité à miser bien au-delà des estimations pour les objets de leurs désirs. Ainsi une Déploration du Christ du XVIe siècle par l’artiste flamand Willem Key s’est vendue pour CHF 204 500 contre une estimation de CHF 30 000 – 50 000. Une charmante huile sur cuivre représentant Diane et ses nymphes endormies par Brueghel le Jeune et Van Balen le Vieux a réalisé plus de trois fois son estimation, atteignant CHF 126 500 (lot 3049).

Pour consulter des catalogues, les prix réalisés, ainsi que des images en haute résolution, veuillez cliquer ici.


Résultats sélectionnés:

IVAN KONSTANTINOVICH AIVAZOVSKY

Mer houleuse au coucher de soleil. 1896.

Estimation: CHF 380 000 – 550 000

Vendu pour: CHF 896 500

 

FRIEDRICH VOLTZ

Paysage fluvial avec arbres.

Estimation: CHF 3 000 – 4 000

Vendu pour: CHF 72 500

 

WILLEM KEY

Déploration du Christ.

Estimation: CHF 30 000 – 50 000

Vendu pour: CHF 204 500


JAN BRUEGHEL II ET HENDRICK VAN BALEN I

Diane et les nymphes endormies.

Estimation: CHF 40 000 – 60 000

Vendu pour: CHF 126 500





COMMUNIQUE DE PRESSE APRES-VENTE
Ventes à Zurich d’art moderne et contemporain, art suisse, joaillerie et horlogerie, arts décoratifs du 20ème siècle, et arts d’Asie : 30 novembre - 8 décembre 2016

Les ventes d'art moderne, contemporarin et suisse chez Koller ont réalisé 98% des estimations ; les ventes de la semaine entière atteignent les 91%.

Les ventes aux enchères de novembre-décembre chez Koller ont été très fructueuses grâce à la vente d’œuvres d’artistes modernes et contemporains tels que Keith Haring, Ai WeiWei et Banksy ; une œuvre du peintre suisse Albert Anker a été vendue à plus d’un million, et d’excellents résultats pour le nouveau département de photographies ainsi que le département d’horlogerie, dont une montre Patek Philippe vendue pour près d’un demi million.



KEITH HARING.
Red, Yellow, Blue #22. 1987. Vendu pour CHF 408 500.

Art Moderne & Contemporain
Keith Haring et Ai WeiWei accompagnés de Picasso et Renoir

L’œuvre de Keith Haring « Red, Yellow & Blue #22 », offerte au chanteur, poète et acteur autrichien André Heller à l’occasion de la naissance de son fils, a été vendue au dessus de son prix d’estimation à CHF 408 500 (lot 3477). Une très belle pièce, une sphère percée par l’artiste conceptuel chinois Ai Weiwei (lot 3486) a été adjugée à CHF 228 500. La série de céramiques et lithographies de Picasso a remporté un  grand succès avec, par exemple, le très beau « Danaé », une linogravure de 1962 qui a atteint CHF 66 500 (lot 3659). L’œuvre quasi-originale de Louise Bourgeois, « Girl with Hair » est montée à CHF 60 500 (lot 3744) et « Choose your weapon », une sérigraphie en couleur par le street artist Banksy, vendue pour 22 100 (lot 3761).

« Pré, arbres et femmes » d’Auguste Renoir de 1899 a été vendu pour CHF 264 500 (lot 3204) et un nouveau record mondial a été atteint pour l’artiste italien Vittorio Zecchin avec son œuvre aux airs de Klimt datant de 1914, « Le Mille e una Notte », au prix de CHF 120 500 (lot 3215).



Résultats sélectionnés, Art Moderne & Contemporain :

PIERRE-AUGUSTE RENOIR

Pré, arbres et femmes. Vers 1899.

Huile sur toile.

Vendu pour CHF 264 500

 

AI WEIWEI.

Sans titre (Foster Divina). 2010.

Vendu pour CHF 228 500


PABLO PICASSO

Danaé. 1962. Linogravure.

Vendue pour CHF 66 500


ALBERT ANKER. Grand-mère et garçon endormi. Vendu pour CHF 1,17 million.

Art Suisse
Œuvre d’Anker vendue pour plus d’un million

Une scène de genre touchante réalisée par Alber Anker d’une femme âgée avec son petit-fils endormi au coin du feu (lot 3032) a atteint CHF 1.17 million à la vente du 2 décembre, et un magnifique coucher de soleil sur le Lac Léman de François Bocion a été vendu pour CHF 102 500 (lot 3016). Les highlights des artistes suisses contemporains comprennent une nature morte de Felix Vallotton (CHF 144 500, lot 3094) et un grand portrait d’une apprentie élégamment vêtue par l’artiste Varlin qui a touché CHF 120 500 (lot 3089).



Résultats sélectionnés, Art suisse :

FELIX VALLOTTON

Vase vert et bol blanc. 1919.

Huile sur toile.

Vendu pour CHF 144 500

 

CUNO AMIET

Lueg. 1930.
Huile sur toile.

Vendu pour CHF 132 500


VARLIN (Willy Guggenheim)

"L'Italiana". 1962.
Huile et craie sur toile.

Vendu pour CHF 120 500


THOMAS HOEPKER. Muhammad Ali showing off his right fist. Archival pigment print, vers 2009.
Vendue pour CHF 20 900

Photographie
Franc succès pour un nouveau départementt

La première vente autonome de photographies pour Koller depuis plus de dix ans a obtenu d’excellents résultats, particulièrement pour les clichés de Mohammed Ali prises par le photographe documentaire allemand Thomas Hoepker. Le rare et impressionnant « Right Fist » a été vendu au double de son prix d’estimation basse à CHF 20 900 (lot 1716) et une autre image d’Ali en train de prier avant un match a atteint les CHF 16 100 (lot 1719). L’inoubliable portrait de Desmond Tutu par Richard Avedon a été vendu pour CHF 17 300 (lot 1727) et une série de portraits de Marylin Monroe pris par Bert Stern a atteint des prix élevés, tels que « Marylin Monroe with Jewellery », un tirage tardif qui a été adjugé néanmoins à CHF 19 700 (lot 1699).



Résultats sélectionnés, Photographie :

ALBERT STEINER

Le soir au lac de Silvaplana. 1919.

Tirage argentique, après 1950.

Vendue pour CHF 11 250

 

DOUGLAS KIRKLAND

"Marilyn Monroe 1961".
Archival pigment print, tirage tardif. Probablement 2013.

Vendue pour CHF 11 250


BERT STERN

Marilyn Monroe with Jewellery.
Archival pigment print, tirage tardif. Vers 2009.

Vendue pour CHF 19 700


PATEK PHILIPPE. Chronographe en acier avec cadran à deux tons, 1961. Réf. 1463. Vendue pour CHF 456 500.

Montres & Joaillerie
Une rare Patek  Philippe vendue pour plus d’un demi-million

La vente d’horlogerie du 30 novembre comprenait une rare montre Patek Philippe avec un chronographe en acier datant de 1961. Pièce importante pour les collectionneurs, comportant le numéro de référence 1463, elle était la première montre imperméable faite par Patek Philippe., produite à partir des années 1940 jusqu’en en 1965 au nombre total de seulement 750 montres environ. La plupart étant fabriquée en or jaune, les versions en acier inoxydable sont devenues très recherchées d’autant plus que l’état impeccable de cette montre la rendait particulièrement attrayante pour les collectionneurs. Après une intense bataille d’offres téléphoniques, la montre a été vendue pour CHF 456 500 (lot 2574, estimé CHF 180 000- 300 000).

Le reste de la vente d’horlogerie a également remporté un grand succès, avec 94% vendu par lot, et presque 200% par valeur. Uwe Vischer, le directeur du département d’horlogerie chez Koller a commenté : « Nous sommes très heureux de voir une progression positive pour la vente d’horlogerie chez Koller – en l’espace de seulement dix-huit mois des ventes autonomes, nous avons réussi à attirer une clientèle internationale et fidèle, prête à payer des prix tels que celui atteint pour la  montre Patek Philippe 1463. »

Le highlight de la vente de joaillerie du 30 novembre était une magnifique bague sertie d’un rubis birman et de diamants. Le rubis non chauffé de 7,05 ct a attiré de nombreux enchérisseurs et a été adjugé au double de son prix d’estimation (lot 2122, CHF 228 500). Des pièces signées continuent à bien se vendre, telle qu’une bague au diamant taillé en forme poire du joaillier de Düsseldorf René Kern qui a été assignée à CHF 168 500 (lot 2024), et un bracelet en diamant et platine de Van Cleef & Arpels vendu pour 126 500 (lot 2206).


Résultats sélectionnés, Montres & Joaillerie :

BAGUE RUBIS BIRMAN ET DIAMANTS

Très fin rubis birman de 7,05 ct, non-chauffé.

Vendue pour CHF 228 500

 

PATEK PHILIPPE

Calendrier perpetuel. 2001.
Réf. 3940J.

Vendue pour CHF 35 300


BRACELET DIAMANTS, VAN CLEEF & ARPELS

Vers 1930. Platine.
Vendu pour CHF 126 500


EMILE GALLE. Vase, vers 1900. Vendu pour CHF 11 250.

Arts décoratifs du 20ème siècle
Tapisseries modernes et pâte-de-verre de Gallé fortement demandés

Des tapisseries modernes étaient une fois de plus les objets les plus prisés de la vente du 2 décembre, avec « Dirty Blues » une tapisserie dessinée par Alexandre Calder vendue pour CHF 29 300, bien au dessus de son prix d’estimation (lot 1249). Des œuvres en pâte-de-verre d’Emile Gallé ont également eu beaucoup de succès, tel qu’un vase à motifs aquatiques adjugé à CHF 11 250 (lot 1076). Le meilleur lot du département d’Art Nouveau était une boîte en émail et argent de Josef Hoffmann  où son design épuré brouille les limites entre l’art de la Belle Epoque et le Modernisme (lot 1093, CHF 28  100).


Résultats sélectionnés, Arts décoratifs du 20ème siècle :

ALEXANDER CALDER

Tapisserie "Dirty Blues". 

Exemplaire d'artiste.

Vendue pour CHF 29 300

 

MARZIO CECCHI

Bureau en acier poli "Diapason".
Design 1968 pour Studio Most ed.

Vendu pour CHF 20 900

JOSEF HOFFMANN

Boîte à bijoux en argent et en émail. Vers 1905.

Vendue pour CHF 28 100



ARMOIRE PEINTE. Conrad Starck (1769-1817). Appenzell, 18e siècle. Vendue pour CHF 58 100.

La collection Fröhlich
Grand succès pour la collection d’arts décoratifs de St. Gall

Le mobilier alpin et les arts décoratifs provenant de la succession du célèbre antiquaire Hansueli Fröhlich a attiré de nombreux enchérisseurs et acheteurs durant la vente du 1er décembre. Plus de 180 lots d’art populaire de Suisse orientale ont été offerts, avec des pièces très souvent hautes en couleurs et toujours de la plus haute qualité, sélectionnées pendant les décennies de la carrière de l’antiquaire. Le lot phare était une rare armoire peinte par l’artiste appenzellois Conrad Starck (1769-1817), adjugée pour CHF 60 000 (lot 4156). Dans son ensemble, la vente a obtenu 150% de sa valeur estimée.



Résultats sélectionnés, La collection Fröhlich :

HORLOGE EN FER A UNE AIGUILLE, AVEC REVEIL

Gothique, Winterthur, datée de 1597.

Monogrammée UL (Ulrich et Andreas Liechti).

Vendue pour CHF 34 100

 

TABLE A TRETAUX D'EPOQUE GOTHIQUE TARDIF

Grisons, 16e/17e siècle.

Vendue pour CHF 6 875


SIEGE DE LUGE A DECOR PEINT

Toggenburg, vers 1800.

Vendue pour CHF 2 500


AVALOKITESHVARA DEBOUT. Tibet, 15e siècle. Vendu pour CHF 138 500.

Arts d'Asie
Bouddhas tibétains encore en forte demande, succès pour la collection de sculptures en jade

Des sculptures bouddhistes du Tibet ont atteint des prix élevés durant la vente d’Art asiatique les 7 et 8 décembre chez Koller à Zurich. Le meilleur lot était une figure de Vairocana, un des Bouddha primordiaux, représenté avec une expression souriante paisible, qui a atteint les CHF 144 500 – presque le triple de son prix d’estimation. Parmi les autres représentations bouddhistes ayant obtenu d’importants résultats, une figure tibétaine datant du 15ème siècle du Dieu de la Miséricorde  à onze têtes, Avalokiteshvara, a été vendue pour CHF 138 500 (lot 111), tandis qu’une élégante figure de Maitreya incrustée de pierres (lot 108) a été adjugée à CHF 62 900.

Le bois Huanghuali continue à être très demandé, comme l’a démontré une armoire à deux portes du 19ème siècle (lot 295), vendue pour CHF 72 500. La collection de sculptures en jade a remporté un succès singulier, telle que la charmante sculpture en jade blanc veiné roux de la dynastie Qing représentant un chameau assis qui a été vendue pour CHF 30 500 (lot 185). Parmi les objets en porcelaine dans cette vente, deux bols au décor « sanduo », en référence au décor de fruits des « trois abondances », dit « sanduo » (pêche, grenade et lychee),  a atteint CHF 72 500 (lot 379).

Le lot phare de l’art japonais et de l’Asie du sud-est a été un monumental Bouddha birman en laque sèche. Cette sculpture du 18/19ème siècle,  provenant vraisemblablement du château de Bellikon en Suisse, mesure presque trois mètres de haut et représente le Bouddha assis en profonde méditation (lot 459, CHF 46 100).


Résultats sélectionnés, Arts d'Asie :

SARVAVID VAIROCANA

Tibet, 16e/17e siècle.

Vendu pour CHF 144 500

 

CHAMEAU ASSIS EN JADE SCULPTE

Chine, début de la dynatie Qing.
Vendu pour CHF 30 500


DEUX BOLS "SANDUO"

China, marque et période Yongzheng.
Vendus pour CHF 72 500





COMMUNIQUE DE PRESSE : ANNONCE DE VENTES
Ventes aux enchères à Genève : Mode, Luxe & Vintage / Vins
mercredi 16 novembre 2016



HERMES Paris. Sac "Constance". Crocodile vert émeraude. CHF 13 000 - 15 000.

Mode, Luxe & Vintage

Le département "Mode, Luxe & Vintage" proposera, pour la première fois à Genève, des photos issues de la collection de la journaliste de mode suisse Gingi Herzog-Beck. Les clichés mettent en scène les créations de grandes maisons comme Christian Dior, Lanvin, Givenchy ainsi que les débuts d’Inès de la Fressange en tant qu’égérie de chez Chanel en 1983.

Les amateurs de mode pourront également acquérir de très belles pièces issues d’une collection privée et composée des plus grands créateurs de la décennie 80, comme Jean Paul Gaultier, Alaïa, Thierry Mugler, Jean Claude Jitrois et Versace.

Parmi les lots d’exception, seront proposés un mini Kelly en crocodile bordeaux, un sac Constance en crocodile vert émeraude ou encore un original Kelly tricolore.

Avec des estimations allant de 80 à 18'000 CHF et plus de 300 lots, la vente sera l’occasion d’acquérir de la mode féminine et masculine, contemporaine et vintage des plus grandes marques (Hermès, Chanel, Louis Vuitton, Christian Dior, Yves Saint Laurent, Prada, Fendi, Lanvin, …) pour tous les prix et tous les goûts.


CHATEAU D'YQUEM. Une sélection de bouteilles de la vente du 16 novembre.

Vins

La vente de vins présentera plus de 400 lots provenant des vignobles des plus préstigieux de Bourgougne et de Bordeaux, par exemple une bouteille de Romanée Conti 1993 (lot 120, CHF 7 500 - 9 500), une belle verticale de Côte-Rôtie, Guigal la Mouline, entre les millésimes 1983 et 1995 (lots 128 et 129, CHF 2 400 - 2 900 et 1 500 - 2 100), ainsi que beaucoup de vins de Bordeaux dans des millésimes prêts à boire tels que Giscours 1989, Lascombes 1996, et Prieuré Lichine 1990 en magnum (lot 196, CHF 100 - 140).





COMMUNIQUE DE PRESSE : ANNONCE DE VENTES
Ventes aux enchères à Zurich d'Art Moderne & Contemporain, Art Suisse, Joaillerie, Montres et Arts Décoratifs du 20e siècle
du 30 novembre au 3 décembre 2016


Les ventes de novembre et décembre chez Koller renferment des oeuvres telles qu’une grande sculpture de l’artiste conceptuel radical chinois Ai Weiwei ; des tableaux importants de Gabriele Münter - une des fondatrices du mouvement Der Blaue Reiter, une huile sur toile de Keith Haring lors de ses voyages en Europe durant les années 1980 et une grande toile de l’artiste suisse Albert Anker estimée à plus d’un million. La vente de photographies contient des portraits de personnalités tels que Mohammed Ali, Desmond Tutu et Marylin Monroe réalisés par de grands photographes tels que Richard Avedon et Thomas Hoepker. De rares œuvres de la maison Tiffany sont présentées dans la vente d’Art Déco et Art Nouveau, et des montres à complications de Patek Philipe sont inclues dans la vente de montres. La joaillerie mettra en avant des rubis et diamants de classe mondiale, ainsi que d’attrayantes pièces signées de David Webb, Van Cleef & Arpels et Harry Winston.


AI WEIWEI.
Sans titre (Foster Divina). Bois de huanghuali D 130 cm. CHF 180 000 - 260 000.

PostWar & Contemporary – Estampes et Multiples
Ai Weiwei, Louise Bourgeois et Banksy

La vente du 3 décembre chez Koller présente une sculpture de Ai Weiwei : Sans Titre (Foster Divina) de 2010 (lot 3486). Inspiré par des textes de la Renaissance au sujet des proportions idéales et composé du bois précieux Huanghuali, Weiwei utilisa une ancienne technique chinoise sans clou ni colle. Cette sphère percée semble flotter dans l’espace alors qu’elle repose au sol. Ai Weiwei est l’un des artistes conceptuels les plus importants de notre temps et le sentiment d’un espace fermé dans son travail rappelle certains de ses projets architecturaux tel que le stade  "Bird’s Nest" à Beijing (CHF 180'000 à 260’000).

La vente contient une sélection intéressante d’œuvres tridimensionnelles élaborés par d’autres artistes contemporains tels que Daniel Spoerri ("Die Spieler", lot 3453, CHF 60'000 à 120’000) ; Markus Lüpertz ("Susanne", lot 3432, CHF 60'000 à 80’000), et Lucio Fontana ("Natura morta", lot 3436, CHF 60'000 à 80’000).

Une huile et acrylique sur toile de Keith Haring, "Red, Yellow, Blue #22" de 1987 (lot 3477), provient de la collection du chanteur, poète et acteur autrichien André Heller. L’œuvre a été offerte à Heller à l’occasion de la naissance de son fils et dédicacée par l’artiste lui-même (CHF 300'000 à 400’000).

Parmi les estampes de la vente, on découvre une œuvre exceptionnelle de Louise Bourgeois « Girl with Hair ». Créée entre 2007 et 2009 avec des teintures Archival sur soie, l’œuvre fait partie d’une édition restreinte de douze tirages (lot 3744, CHF 50'000 à 70’000). Andy Warhol est représenté par plusieurs œuvres dans cette vente, notamment par le célèbre "Flowers" de 1970 (lot 3733, CHF 18'000 à 24’000), tandis que l’artiste de Street Art Banksy est évoqué avec "Choose Your Weapon" dans lequel l’arme du titre est un pitbull tenu en laisse par une figure anonyme (lot 5041, CHF 12'000 à 18’000).


GABRIELE MÜNTER. Vereiste Strasse (Rue Verglacée). 1911. Huile sur carton. CHF 200 000 - 300 000.

Art Impressionniste & Moderne
Ouevres importantes d'une fondatrice du mouvement Blaue Reiter

La vente d’art moderne du 2 décembre présente trois œuvres de trois périodes distinctes dans la carrière de l’artiste expressionniste allemande Gabriele Münter. Une des fondatrices du mouvement Der Blaue Reiter, l’artiste a peint "Vereiste Strasse" (Rue Verglacée) pendant l’année de la première exposition du groupe en 1911,  alors qu’une autre version a été offerte dans cette exposition historique (lot 3220, CHF 200’000 à 300’000). Les deux autres œuvres de Münter présentes dans cette vente, "Zigeunerwagen II" (Wagon de gitan II) de 1920 et "Rotes Moos" (Tourbière rouge) de 1959, témoignent de la transition stylistique de l’artiste vers l’abstraction. Dans ces œuvres plus tardives, Münter a utilisé de scintillants plans de couleurs et des contours sombres pour définir le paysage, toutefois la composition ressemble à ces premières œuvres expressionnistes (lots 3225 et 3229, CHF 100'000 à 150’000 chacun).

La vente comprend d’autres pièces importantes dont une magnifique nature morte du peintre impressionniste allemand Lovis Corinth (lot 3214, CHF 220'000 à 280’000) ainsi qu’une scène festive de la Bastille de Raoul Dufy, "Le Bal populaire" de 1906 (lot 3209, CHF 330'000 à 380’000).


THOMAS HOEPKER. Mohammed Ali montrant son poing droit. Archival pigment print, vers 2009.
CHF 8 000 - 12 000.

Photographies
Portraits de célébrités par des maîtres de la photographie

La maison Koller tient sa première vente entièrement dédiée aux photographies depuis presque dix ans avec un catalogue composé de 440 lots qui captiveront les collectionneurs de photographies pendant des semaines. Parmi les œuvres les plus rares dans la vente du 3 décembre est un tirage de Mohammed Ali montrant son poing droit par Thomas Hoepker, un pendant de sa plus célèbre photo "Left Fist" (lot 1716, CHF 8’000-12’000). Un portrait de l’archevêque Desmond Tutu par Richard Avedon (lot 1727) est particulièrement frappant et assez rare ; elle avait été alors utilisée pour une campagne publicitaire à propos de la gestion des risques pour Wintherthur Assurances dans lequel figurait une citation de Tutu : "Of course faith is a risk, but one which I would never risk living without". ("Il est certain que la foi est un risque mais un risque sans lequel je ne pourrai pas vivre") (CHF 12'000 à 18’000).

D’autres highlights comprennent le premier volume de "Polaroid Portraits" de Richard Hamilton, objet très rare (lot 1714, CHF 8'000 à 12’000). Créé entre 1968 et 1974, celui-ci contient un autoportrait original en Polaroïd de Hamilton suivi par 32 reproductions de portraits réalisés par ses amis artistes, comprenant John Lennon, Jasper Johns, Francis Bacon et Andy Warhol.


CUNO AMIET. Vue du Stockhorn. 1931. Huile sur toile. CHF 350 000 - 450 000.

Art Suisse
Oeuvre muséale d'Albert Anker

Albert Anker tient toujours une place principale dans la vente d’art suisse chez Koller le 2 décembre, avec une scène touchante d’une dame âgée avec un rouet aux côtés de son petit fils (lot 3032, CHF 900’000 à 1.4 million). Une vue sublime du Stockhorn (lot 3083) par Cuno Amiet a été peinte comme une sorte de thérapie après la disparition de plus d’une cinquantaine de ses œuvres dans un incendie catastrophique au Palais de Glaces à Munich (CHF 350'000 à 450’000).

Parmi les œuvres des artistes suisses tels que Félix Vallotton, François Bocion, Augusto et Giovanni Giacometti dans cette vente, on trouve également le portrait frappant d’une femme valaisanne et de ses filles en habits traditionnels par Ernest Bieler, maître dans ce genre.


TIFFANY STUDIOS NY. Lampe de table "Nautilus/Mermaid",  vers 1910. CHF 35 000 - 45 000.

Art Déco & Art Nouveau
Chefs-d'oeuvre de Tiffany Studios

Plusieurs créations intéressantes provenant de Tiffany Studios seront proposées dans la vente du 2 décembre chez Koller, dont une lampe en bronze et verre irisé  intitulée "Nautilus/Mermaid" vers 1910 (lot 1077, CHF 35'000 à 45’000). Moulé d’après le modèle du talentueux sculpteur d’Art Nouveau Louis Gudebrod, cette lampe fut un des premiers luminaires électriques produits par Tiffany Studios. La forme complexe de l’abat-jour et sa fragilité à empêché la production en grand nombre de ce modèle et les exemplaires sont aujourd’hui relativement rares sur le marché.

Parmi les œuvres d’Emile Gallé de cette vente, à noter une importante lampe aux motifs de branches de cerisier (lot 1080A, CHF 25'000 à 35’000) ainsi qu’un magnifique vase en verre dépoli à l’acide aux décors aquatiques.


FRIEDENSREICH HUNDERTWASSER. "Franz Josef Spital". 1981. Laine polychrome. CHF 20 000 - 30 000.

Design
Tapisseries modernes et modèles rares

Les tapisseries de la période moderne sont devenues des éléments de design d’intérieur très à la mode. Parmi les exemples dans la vente du 2 décembre, notons la tapisserie colorée de Friedensreich Hundertwasser, typique du style particulier de l’artiste autrichien (lot 1271, CHF 20'000 à 30’000).

Une armoire « Credenza Persiana » par Marco Bagnoli créée pour Meta Memphis (le successeur du mouvement Memphis Milano, tant apprécié par David Bowie) est un des trois exemples produits à ce jour (lot 1270, CHF 20'000 à 30’000).

Des oeuvres intéressantes de Marc Newson seront égaement proposées dans cette vente, comme la suite de quatre chaises "Bucky II", inspirées d'un modèle de Frank Lloyd Wright, "Bobie 1".


DAVID WEBB. Collier émail, pierres précieuses et diamants avec deux bracelets. CHF 50 000 - 70 000.

Joaillerie
Pièces signées de Van Cleef, René Kern et David Webb

Un assortiment du grand designer de bijoux David Webb comprenant un collier en émail, pierres précieuses et diamants, accompagné de deux bracelets assortis, sera présenté durant la vente du 30 novembre chez Koller, reconnaissable grâce au pendentif en croix de malte, marque distinctive du joailler (lot 2055, CHF 50'000 à 70’000). Parmi les autres pièces signées, un bracelet en diamant Art Déco par Van Cleef & Arpels date des années 1930 et est serti d’environ 29 carats de diamants.

Une bague en diamant sertie d’un rubis birman (7.05 carats) promet d’être un des lots  les plus attendus de la vente (lot 2122, CHF 90'000 à 140’000). Le lot phare est sans conteste une bague avec diamant en forme de goutte de 6.18 carats, vers 1969, signée par le bijoutier de Düsseldorf René Kern (lot 2024, CHF 160'000 240’000).


PATEK PHILIPPE. Chronographe avec cadran deux tons, 1961. Réf. 1463, acier. CHF 180 000 - 300 000.

Montres
Complications et innovations de chez Patek Philippe

Un des premiers chronographes imperméables créés par Patek Philippe est le highlight de la vente de montres du 30 novembre (lot 2574). Datant de 1961,  il est constitué d’un cadran à deux tons et est estimé entre CHF 180'000 et 300’000. Une montre de poche en or Patek Philippe de 1911 est une autre rareté de la vente (lot 2565). Cette pièce présente une répétition minutes, chronographe à rattrapante et compteur minutes, ainsi qu’une estimation de CHF 17’000 à 28’000.

Une Rolex Day Date vintage serait un ajout élégant à toute collection de montres. Celle-ci est estimée au prix modeste de CHF 9’000 à 12’000 (lot 2559).





COMMUNIQUE DE PRESSE
Résultats des ventes du 19 au 24 septembre 2016 chez Koller Zurich

Succès pour les Maîtres Anciens ainsi que la faïence en trompe-l’œil : une série de peintures allégoriques d’Abel Grimmer à atteint la somme de CHF 745'000,  tout comme la collection de faïence Baroque qui a été vendue à 90% en valeur.


ABEL GRIMMER (vers 1570 Anvers 1620).
Suite de cinq allégories des mois. Huile sur panneau. D 25 cm chacun. Vendus pour CHF 745 000.

Maîtres Anciens, Peintures du 19ème siècle & Dessins
Une rare allégorie de la Renaissance tardive a largement dépassé l’estimation haute

La rare série de cinq peintures allégoriques représentant les mois de février, mars, avril, octobre et décembre d’Abel Grimmer (env. 1570-1620) a mené la vente des Maîtres Anciens qui s’est déroulée le 23 septembre dernier. Cet ensemble a été conservé au sein de la même collection privée pendant 300 ans et sa rareté ainsi que sa beauté ont convaincu un collectionneur privé de miser la somme de  CHF 745'000 afin d’obtenir cette merveille (lots 3033A à 3033E estimés initialement CHF 500'000 à CHF 700'000).

Parmi les autres highlights, une Vierge à l’Enfant peinte par Tommaso di Credi (peintre Florentin actif vers 1490-1510) à été acquise pour CHF 96'500 (lot 3012) ainsi qu’ une nymphe au bain de l’artiste allemand Carl Spitzweg (1808 Munich 1885) changera de mains pour la somme de CHF 96'500 (lot 3232).

Deux travaux de Giovanni Domenico Tiepolo (1727 Venise 1804) ont été adjugés dans la vente de dessins le 23 septembre. Une esquisse à l’huile sur papier représentant le Repos durant la Fuite en Egypte (lot 3425), est attribué au Maître en tant que possible modèle pour son atelier. Cette œuvre a atteint CHF 24'500. Un dessin à l’encre brune représentant un personnage arborant une tenue orientale (lot 3452), remarquable par sa spontanéité, est acquis pour CHF 8'750.


ASSIETTE EN TROMPE-L'OEIL AVEC OEUFS. France du nord, milieu de 18e s.
Vendue pour CHF 9 375.

Mobilier et Arts Décoratifs
Collection Schmitz-Eichhoff : céramiques en trompe-l’œil extrêmement prisées

L’exceptionnelle collection de céramique en trompe-l’œil de Marie-Theres Schmitz-Eichhoff a suscité beaucoup d’intérêt au niveau international et la vente du  19 septembre a créé l’événement grâce à l’acquisition de 90% des lots en valeur de cette vacation. Le catalogue rassemblait environ 250 faïences en trompe-l’œil représentant de nombreux et délicieux sujets du 18ème siècle : terrines en forme de choux, légumiers au décor de bottes d’asperges, assiettes aux œufs, haricots ou encore noisettes. Nombreux de ses lots ont été présentés à l’exposition de 1999 au Musée des Arts Décoratifs (MAK) de Cologne ou plus récemment au Musée Hetjens de Dusseldorf en 2006.  

Parmi les lots phares de la vente, il faut noter un plat représentant des œufs durs du milieu du 18ème siècle (lot 1751) vendu CHF 9'375 alors que son estimation était de CHF 4’000-6'000, une soupière bruxelloise en forme de chou-fleur (lot 1758, vendu pour CHF 9'375) ainsi qu’un vase en porcelaine de la manufacture de Höchst orné de fleurs et d’insectes, acquis pour CHF 10'625 (lot 1783).


PAIRE DE VASES "AUX TETES DE LION". Régence / Louis XV. Vendue pour CHF 156 500.

La vente du 22 septembre dédiée au mobilier et aux sculptures proposait une paire de vases Régence-Louis XV en porcelaine à montures de bronze doré d’une extraordinaire qualité et finesse d’exécution, comblant ainsi le nouveau propriétaire (lot 1089, CHF 156'500). Provenant du Nord de l’Italie, une sculpture de Madone polychrome datée entre le 14ème et 15ème siècle a été acquise pour CHF 42'500 (lot 1027). Une pendule en porcelaine Blanc de Chine « Au Magot » (lot  1095) datant de l’époque de Louis XV a trouvé preneur pour CHF 62'900.


LYUBOV POPOVA. 5 x 5 = 25. (Catalogue de l'exposition à Moscou en 1921). Vendu pour CHF 42 500.

Livres & Autographes
Fossiles et Erotica

Le premier travail dédié aux fossiles jamais publié a été vendu lors de la vente Livres & Autographes du 24 septembre. L’adjudication a été cinq fois supérieur à son estimation, CHF 74'900 (lot 428, estimé 14’000-20'000). Merveilleusement illustré par un naturaliste suisse, Conrad Gessner, il a été publié en 1565-66.

La collection Erotica a remporté un franc succès. Entre autre le premier ouvrage  du Marquis de Sade, « La nouvelle Justine » écrit lors de son emprisonnement à la Bastille, s’est vendu pour CHF 58'100 (lot 191).

Parmi les œuvres plus récentes, c’est une illustration de l’artiste de l’avant-garde russe Lyubov Popova dans un catalogue d’exposition de 1921, « 5x5=25 », qui s’est vendue pour CHF 42’500 contre une estimation de CHF 4’000-6'000 (lot 256).




COMMUNIQUE DE PRESSE : ANNONCE DE VENTE AUX ENCHERES

CANNE AUTOMATE, Brigg, Londres, 1896.
Pommeau en ivoire polychrome représentant une tête d’âne bougeant les oreilles. Lot 190, CHF 3 000 – 4 000

CANNES ANCIENNES CHEZ KOLLER GENEVE
Ventes aux enchères au Palais de l’Athénée à Genève


Le vendredi 16 septembre, se déroulera chez Koller Genève une vente exceptionnelle de Cannes Anciennes en partenariat avec Canemania qui organisera sa 10e conférence Internationale de collectionneurs de cannes à Genève. Monsieur Patrick Gutknecht sera l’expert attitré.

Lors de cette exposition vous pourrez découvrir de nombreuses variétés de cannes tant sur le plan de l’époque, des thèmes ainsi que la diversité des matériaux qui pour certaines sont de véritables joyaux. (Bois, argent, ivoire, ébène, laque, vertèbres de serpent, peau de crocodile, ou encore queue de raie….)

Toutes ces pépites représentent véritablement un travail d’orfèvre.

La vente comprendra environ 150 lots comprenant des cannes épées, de drapier, ou encore érotique provenant de la collection de l’acteur Français Michel Simon.

L’un d’entre elle est une canne séditieuse, c’est-à-dire qu’elle représentait de façon discrète le visage d’un homme extrêmement connu de l’époque faisant office de soutien pendant une révolte…Arriverez-vous à discerner le nom de cet illustre inconnu ?

Vente :
vendredi 16 septembre 2016 à 18h30

Exposition :
jeudi 15 septembre de 10h à 20h & vendredi 16 septembre de 10h à 18h

KOLLER GENEVE
2, rue de l'Athénée
1205 Genève
+41 22 311 03 85
geneva@kollerauctions.com



COMMUNIQUE DE PRESSE APRES-VENTE

Lors des ventes de juin, Koller a établi deux records mondiaux pour l'art suisse et confirme sa position de leader du marché

Record mondial pour Giacometti et Anker

De nombreux résultats à six chiffres ont été atteints avec des œuvres de Kiefer, Poliakoff, Renoir, Soutine et d'autres maîtres modernes et contemporains, tandis que Koller accueille une nouvelle génération de jeunes collectionneurs.
 

GIOVANNI GIACOMETTI. Panorama de Flims. Vendu pour CHF 4.05 millions, un record mondial pour une oeuvre de l'artiste.


Art suisse – Koller reste le leader du marché

Koller ventes aux enchères a réalisé un nouveau record mondial de vente aux enchères avec une œuvre de l'artiste suisse Giovanni Giacometti. Le Panorama de Flims, œuvre majeure et bien documentée de l'artiste, a été vendue aux enchères d'art suisse le 24 juin chez Koller à un collectionneur privé suisse pour CHF 4,05 millions. Avec une recette totale de CHF 9,2 millions pour cette vente, Koller a une nouvelle fois confirmé sa position de leader mondial sur le marché de l’art suisse parmi toutes les maisons de ventes aux enchères.

« Nous sommes très heureux de savoir que cette œuvre importante reste en Suisse et surtout qu’elle soit désormais conservée dans une collection où elle sera visible de manière ponctuelle », a déclaré Cyril Koller, directeur général de Koller et commissaire-priseur de la vente.

Giovanni Giacometti, le père des artistes Alberto et Diego Giacometti, a peint cette huile sur toile en 1904 sous forme de triptyque pour l’hôtel de luxe Waldhaus, aujourd’hui connu sous le nom de Waldhaus Flims Mountain Resort & Spa (Waldhaus Flims). Peu après son installation, le panorama de Giacometti a été retiré du Waldhaus Flims et entreposé sans raisons connues. Pendant quatre-vingt ans, l’œuvre est tombée aux oubliettes jusqu’à sa redécouverte en août 1986. Depuis, elle a retrouvé sa place dans l’hôtel. L’an dernier, l’hôtel fut acquis par le groupe Z Capital Partners. Les bénéfices de la vente du tableau serviront à la rénovation de l’hôtel.

Dans la même vente, Koller a vendu un portrait de jeune fille dessiné au fusain par Albert Anker pour CHF 1 million, record mondial pour un dessin de l’artiste, ainsi que Die Armensuppe (Soupe populaire) pour CHF 1,4 millions. Ces deux œuvres vont également faire partie de collections particulières suisses.

PIERRE-AUGUSTE RENOIR. La partie de croquet. Vendu pour CHF 733 500.


Impressionnisme & Art Moderne / Art Nouveau & Art Déco
Fort intérêt pour l’art de la fin du 19ème et du début du 20ème siècle

Le marché des œuvres d'art à partir de la fin du 19ème jusqu’au milieu du 20ème siècle se porte bien, comme en témoignent les prix élevés enregistrés avec les ventes des beaux-arts et des arts appliqués de cette période.

La vente d'art moderne ne contenait pas moins de trois œuvres de Pierre-Auguste Renoir qui ont franchi la limite de prix à six chiffres, avec au premier rang La Partie de croquet, vers 1895 (lot 3213), adjugée à CHF 733 500. Parmi les Highlights, il faut mentionner un paysage de Chaim Soutine daté de 1919, qui a changé de mains pour CHF 240 500 (lot 3241) et une figure en bronze d'Alberto Giacometti (lot 3249) vendue pour CHF 192 500.

Concernant les arts décoratifs, les nombreuses offres pour un vase en pâte-de-verre de Gabriel Argy-Rousseau vers 1925 dans les teintes bleues et vertes (rares couleurs pour ce modèle) ont permis de largement dépasser l’estimation initiale de 25 000 à 35 000 (lot 1089) en atteignant CHF 41 300, tandis que la classique Starfish, sculpture chryséléphantine de Demeter H. Chiparus des années 1920, a été adjugée à CHF 26 900.


ANSELM KIEFER. Nigredo-Albedo-Rubedo. 2006. Vendu pour CHF 360 500.


PostWar & Contemporary Art / Design / Montres-bracelets
Koller adopte un look résolument plus jeune

Au cours des dernières années, Koller a activement élargi son offre afin d’atteindre une génération de collectionneurs plus jeune. Les ventes de juin témoignent du succès de ces efforts avec des résultats élevés pour les beaux-arts et les arts décoratifs contemporains. En parallèle, Koller a collaboré avec le site américain Artsy.net afin de leur permettre de diffuser leur première vente aux enchères en direct. Ainsi, les ventes d’après-guerre et d’estampes modernes ont été transmises live sur Artsy à des centaines de milliers de jeunes collectionneurs aux Etats-Unis.

Le monumental livre-sculpture d'Anselm Kiefer de 2006, se situant entre le mysticisme et l'alchimie européenne et intitulé Nigredo-Albedo-Rubedo (lot 3480), a été vendu pour CHF 360 500. Rares sont les œuvres de Kiefer de cette forme et dimension présentées aux enchères. Deux peintures des années 1960 – une composition abstraite de Serge Poliakoff de 1966 et une œuvre sans titre de Kazuo Shiraga de 1961 – ont été adjugées respectivement à CHF 216 500 et CHF 132 500 (lots 3429 et 3439). La peinture de Shiraga, artiste important du Gutai, mouvement japonais de l’Action Painting, représente un excellent exemple de sa production du début des années 1960.

Deux domaines également à proximité du cœur des nouvelles générations de collectionneurs, le design et les montres, sont devenus désormais des éléments essentiels des ventes aux enchères chez Koller. Aussi, une montre Patek Philippe, modèle Nautilus Jumbo daté vers 1977 (lot 2545), a été le lot le plus important de la vente aux enchères de montres le 22 juin en atteignant CHF 30 500. La Nautilus, du fait qu’elle soit en acier poli, rompt alors avec la tradition des montres de luxe en or. En effet, la publicité Patek soulignait à l’époque à quel point c’était révolutionnaire en s’exclamant : « L'une des montres les plus chères du monde est en acier ! ». Parmi les meilleurs lots de la vente aux enchères de design, une tapisserie datant de 1980 de l’artiste de l’Op-Art Victor Vasarely (lot 1261) a trouvé preneur pour CHF 15 500. En effet, les tapisseries d’après des modèles connus d’artistes et designers modernes sont devenues très à la mode. Ainsi, les tapisseries du designer franco-hongrois Mathieu Matégot et du peintre français Bernard Buffet ont rencontré un grand succès dans cette vente.



Koller atteint un record mondial aux enchères avec un Giovanni Giacometti : CHF 4.05 millions pour Le Panorama de Flims

Zurich, le 24 juin 2016 – Cet après-midi, la maison de vente aux enchères Koller atteint un nouveau record mondial pour une oeuvre d’art réalisée par l’artiste suisse Giovanni Giacometti. Le Panorama de Flims a été acquis par un collectionneur particulier pour CHF 4.05 millions*. Le total de la vente d’Art Suisse chez Koller aujourd’hui – CHF 9.2 mililons – la place encore une fois au premier rang mondial des maisons de vente dans ce domaine.

« Nous sommes très heureux de savoir que cette œuvre importante reste en Suisse et surtout qu’elle sera désormais conservée dans une collection où elle sera visible de manière ponctuelle », a déclaré Cyril Koller, le directeur de la maison Koller et commissaire-priseur de la vente.

Giovanni Giacometti, le père des artistes Alberto et Diego Giacometti, a peint en 1904 cette huile sur toile sous forme de triptyque pour l’hôtel de luxe Waldhaus, aujourd’hui connu sous le nom de Waldhaus Films Mountain Resort & Spa (« Waldhaus Flims »). Peu après son installation, le panorama de Giacometti a été retiré du Waldhaus Flims et entreposé sans raisons connues. Pendant quatre-vingt ans, l’œuvre est tombée aux oubliettes jusqu’à sa redécouverte en août 1986. Depuis elle a retrouvé sa place dans l’hôtel. L’an dernier, l’hôtel fut acquis par le groupe Z Capital Partners. Les bénéfices de la vente du tableau vont servir à la rénovation de l’hôtel.


Giovanni Giacometti, Le Panorama de Flims, 1904. Vendu le 24 Juin 2016 lors de la vente aux enchères d’art Suisse à Zurich, pour le prix record mondial de CHF 4.05 millions.

Télécharger les visuels

« Armensuppe » d’Albert Anker

Dans la même vente, Koller a vendu le tableau d’Albert Anker, Die Armensuppe, pour CHF 1.4 millions. Cette peinture va également faire partie d’une collection particulière suisse.

En plus des œuvres de Giacometti et d’Anker, Koller a vendu des tableaux d’artistes suisses tels que Segantini, Amiet, et Dietrich pour un total de CHF 9.2 millions. Une fois de plus, cette saison Koller a affirmé sa place comme leader mondial du marché de l’Art Suisse.

 

Giovanni Giacometti
(Stampa 1868 – 1933 Glion)
Le Panorama de Flims. 1904. Huile sur toile.
Monogrammé et daté en bas à gauche de la partie centrale:
GG 1904. 150 x 100 cm; 180 x 200 cm; 150 x 100 cm.


LES VENTES D'ART CONTEMPORAIN CHEZ KOLLER SERONT "LIVE" SUR ARTSY.NET

Pour ses premières ventes aux enchères en directe, le site américain choisit les ventes PostWar & Contemporary et Estampes, Multiples & Photographies de la maison Koller du 25 juin



Koller prend part au lancement du nouveau projet d’Artsy.net d’intégrer le monde des enchères en direct en devenant partenaires. Artsy est une ressource en ligne en tête de classement pour collectionner l’art et acquérir des connaissances à son sujet, avec plus de 4'000 références de galeries, 600 musées et institutions et une sélection pointue de maisons de ventes. La vente Postwar & Contemporary chez Koller samedi à 14h sera la première vente aux enchères diffusée en direct sur Artsy, suivie de la vente d’Estampes, Multiples & Photographies à 16h. Toutes les ventes aux enchères sont toujours disponibles sur notre site pour les personnes souhaitant enchérir sur internet, en partenariat avec Invaluable.com.

« Nous sommes très heureux de nous associer avec Artsy, car cela correspond tout à fait à notre stratégie de mener nos ventes vers un nombre toujours plus important de collectionneurs », annonce Cyril Koller, le directeur général de la maison de vente. « Nous attendons avec impatience l’enthousiasme que la synergie entre nos deux entreprises est sûre de garantir. »

Sebastian Cwilich, le président et directeur général d’Artsy, s’exprime ainsi : « Le fait d’offrir à notre base de données la possibilité de miser en direct lors des enchères des principales maisons de ventes est une étape importante dans le développement de notre mission de rendre le monde de l’art accessible à tous, grâce à une simple connexion internet. Nous sommes ravis de collaborer avec les meilleures maisons de vente pour rendre encore plus palpitante l’expérience live des enchères, disponible sur Artsy  pour la communauté de collectionneurs».

Pour lire le communiqué de presse d'Artsy, cliquez ici.






10 ans d’art suisse chez Koller Ventes aux Enchères

Koller fête ses dix ans de ventes d’art suisse. En tant que maison de ventes leader dans ce domaine, l’entreprise familiale suisse affiche régulièrement des prix d’adjudication records. À l’occasion de ce jubilé, le célèbre panorama de Flims de Giovanni Giacometti sera présenté en vente le 24 juin 2016 avec une estimation de CHF 3 à 4 millions.


Giovanni Giacometti. Panorama de Flims. 1904. Huile sur toile. 150 x 100 cm,
180 x 200 cm, 150 x 100 cm. Vente du 24 juin 2016 Estimation : CHF 3 à 4 millions

En juin 2006, Koller sortait son premier catalogue consacré à l’art suisse. Pour la première fois, les œuvres d’art suisses jusqu’au 20e siècle étaient regroupées dans un seul catalogue, au lieu d’être dispersées dans plusieurs catalogues structurés par époque comme par le passé. Cette segmentation du marché a immédiatement été accueillie à bras ouverts par la clientèle et les premiers prix d’adjudication au-delà du million ne se sont pas fait attendre. En 2007 déjà, le portrait de Pierre Josse signé Alberto Giacometti en 1961 a ainsi pu être vendu à CHF 3 millions.

 

 

 

 

 

Maison de vente leader pour l’art suisse

Le 24 juin 2011, Koller a réalisé une vente record totalisant CHF 14 millions pour des œuvres d’art suisse exclusivement. Peu après, lors de sa douzième vacation d’art suisse en décembre 2011, la maison a atteint le montant record de CHF 7,3 millions pour une œuvre d’Albert Anker avec « Die ältere Schwester », record réitéré en juin 2013, avec l’adjudication de la « Turnstunde von Ins » pour CHF 7,5 millions, qui représente le meilleur résultat mondial à ce jour pour une œuvre d’Albert Anker. En 2013, le département d’art suisse de Koller a réalisé des ventes pour un total de CHF 26 millions, s’établissant ainsi comme leader sur le marché. D’excellents résultats ont également été atteints avec des œuvres de Ferdinand Hodler, comme par exemple « Le chemin d‘Evordes » peint en 1890 et adjugé 1,1 millions en juin 2013. Les œuvres de Giovanni et Gottardo Segantini, Félix Vallotton, Cuno Amiet, Adolf Dietrich et Paul Klee font également partie des lots atteignant régulièrement des prix élevés chez Koller.

Le panorama de Flims de Giovanni Giacometti à l’honneur du jubilé

Les œuvres de la famille Giacometti sont régulièrement à l’honneur des vacations d’art suisse de Koller, tout particulièrement lors de la vente de juin 2012, qui réunissait des œuvres de Giovanni (1868-1933), de son cousin, Augusto (1877-1947) ainsi que des fils de Giovanni, Alberto (1901-1966) et Diego (1902-1985), présentant ainsi tous les membres artistes de la famille Giacometti au cœur de la même vacation. C’est la toile « Haus und Weg bei Capolago »  peinte en 1921 par Giovanni Giacometti et vendue en juin 2011 pour 1,63 millions (taxes comprises) qui détient la palme du meilleur résultat parmi les Giacometti ayant passés par Koller. Cette série se verra prolongée cette année, d’une part par la vente du bronze « Figure. 1933/34 » d’Alberto Giacometti et, d’autre part, par celle du non moins célèbre panorama de Flims de Giovanni Giacometti. Le tableau en trois parties réalisé en 1904 pour l’ouverture de hôtel Waldhaus construit à Flims (actuellement connu sous le nom de Mountain Resort & Spa Waldhaus Flims) est considéré comme un tournant important dans le développement artistique de Giacometti. Sur le panneau central, l’hôtel Waldhaus Flims est niché au centre d’un paysage lumineux avec vue sur la chaîne alpine embrassant la vallée. La partie droite montre le Lac de Cauma avec la maison de bains construite en 1880, tandis que, sur la partie gauche du tableau, l’artiste a reproduit une vue sur le complexe de soins Waldhaus et Bellavista situé au-dessus du lac. Ce triptyque exceptionnel pourra être acquis aux alentours de CHF 3 à 4 millions.



Choix d‘objets phare des ventes d’art suisse depuis 2006

ALBERT ANKER

La Leçon de gymnastique à Ins.

Huile sur toile.

Vendu CHF 7,5 millions

2013

ALBERT ANKER

La Fête des Vignerons. 1865.

Huile sur toile.

Vendu CHF 4,1 millions

2015

FELIX VALLOTTON

Brume de matin aux Andelys. 1917.

Huile sur toile.

Vendu CHF 687 000

2014

PAUL KLEE

Vier Türme. 1923, 100.

Aquarelle et crayon sur papier,

Vendu CHF 1,05 millions

2007

GIOVANNI GIACOMETTI

Haus und Weg in Capolago.

1921. Huile sur toile.

Vendu CHF 1.63 millions

2011

FERDINAND HODLER

Le chemin d‘Evordes. Vers 1890.

Huile sur toile.

Vendu CHF 1,1 millions

2013

 

ALBERTO GIACOMETTI

Portrait de Pierre Josse. 1961.

Huile sur toile.

Vendu CHF 3 millions

2007


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Vente aux enchères à Koller Zurich, 17-23 mars


Michaelina Wautier, portrait de Martino Martini,
vendu CHF 480 500 record mondial pour une oeuvre de cette artiste vendue aux enchères

Nouveau record mondial pour les maîtres anciens chez Koller

La semaine de ventes d’art ancien chez Koller a donné d’excellents résultats, notamment pour des œuvres d’artistes tels que Caspar David Friedrich et Osias Beert. Le sommet a été atteint avec un portrait de Michaelina Wautier, vendu pour près d’un demi-million de francs suisses, et engendre un nouveau record mondial pour cette artiste.


Osias Beert, vendu à CHF 480 500.

Tableaux de Maîtres Anciens

Un portrait énigmatique du milieu du 17ème siècle créé par Michaelina Wautier a suscité la frénésie générale durant la vente aux enchères des Maîtres Anciens chez Koller (lot 3057). Les tableaux de cette artiste flamande sont rares. En effet, seules vingt-cinq de ses œuvres sont répertoriées. La dernière fois que Koller a offert une de ses peintures, en 2003, le prix record de CHF 54 000 avait été atteint. Ce résultat a largement été dépassé par le portrait en tenue asiatique du missionnaire et cartographe Martino Martini avec le prix époustouflant de CHF 480 500 qui a dépassé toute attente. En parallèle, une nature morte florale par Osias Beert, peintre pionnier du genre provenant aussi de l’école flamande du 17ème siècle, a partagé la place de Highlight de la vente avec une même adjudication à CHF 480 500 (lot 3031).


Eduard Grützner, vendu à CHF 67 700.

Peintures du 19ème siècle

Une série de portraits d’hommes dans des brasseries et caves à vin réalisée par l’artiste bavarois Eduard Grützner a largement dépassé les estimations initiales. Ainsi, la représentation d’un brasseur en train de savourer un moment de quiétude avec un cigare et une bière a été vendue à CHF 67 700 (lot 3209). Un paysage tardif de Jean-Baptiste Camille Corot, issu de la collection l’ingénieur ferroviaire écossais, James Staats Forbes, change de mains pour CHF 84 500 (lot 3214), tandis qu’une magnifique vue du Port de Marseille par Felix François Ziem (lot 3205) trouve acquéreur pour CHF 59 300.


Portrait d’Alexandros Mavrokordatos,
vendu CHF 30 500.

Dessins

Il s’agit cette fois du dessin d’un chêne dénudé par l’artiste romantique Caspar David Friedrich (lot 3457), qui a vu son estimation doubler et atteindre le prix de CHF 65 300. Autrefois conservé à la Kunsthalle de Mannheim, ce dessin au crayon illustre la grande attention que Friedrich accordait aux sujets naturels. Un magnifique portrait du premier ministre grec Alexandros Mavrokordatos (lot 3468) par Suzanne Eynard-Chatelain a atteint CHF 30 500, soit le triple de l’estimation. Mavrokordatos, ami de Lord Byron et héros de l’indépendance grecque, est représenté ici comme un combattant libre et déterminé.


Assiette "Flaming Tortoise" de Meissen, 
vendue for CHF 36 500

Porcelaine & Argenterie

Le lot phare de la collection Max Fahrländer a été l’exceptionnelle assiette au décor de “Flaming Tortoise” de style Kakiémon comportant la marque prestigieuse d’Augustus Rex (lot 1737, vendu pour CHF 36 500). Cette indication témoigne, d’une provenance non seulement liée à la collection personnelle d’Augustus III mais aussi à l’histoire tumultueuse d’une céramique ayant été produite dans le cadre du scandale Hoym-Lemaire en 1730 (voir article détaillé ici). Parmi les autres lots importants de la vente, il faut mentionner une seconde assiette de la manufacture de Meissen issue du service Sulkowski destiné à un comte polonais, ami d’enfance d’Auguste III (lot 1778, vendu pour CHF 30 500), ainsi qu’une terrine au décor de chinoiseries de forme inhabituelle (lot 1775) ayant atteint le prix remarquable de CHF 22 100.


Louis Renard, vendu pour
CHF 90 500

Livres & Autographes

La vente aux enchères de livres et autographes a présenté de nombreux volumes rares et illustrés sur l’Histoire et les Sciences naturelles provenant de collections privées, dont un ouvrage de Louis Renard du début du 18ème siècle qui se trouve être une des éditions les plus anciennes avec des illustrations de poissons exotiques réalisées in situ par les marins de la Dutch East India Company (lot 353) Vendu pour CHF 90 500, ce livre a ainsi plus que doublé sa valeur estimée. L’œuvre de François Levaillant sur les perroquets datant de 1801-05 a également été vivement disputée dans la salle de vente avant d’être adjugée CHF 102 500 (lot 356). D’autre part, la première édition complète de l’Encyclopédie de Diderot et D’Alembert, comprenant des volumes rares autrefois confisqués par le Vatican, a été remportée pour CHF 90 500 (lot 328). La correspondance des artistes modernes a suscité un large intérêt durant la vente d’Autographes, avec notamment une importante collection de lettres échangées entre Oskar Kokoschka et le directeur de longue date du Kunsthaus de Zurich, Wilhelm Wartmann (lot 420, vendu CHF 10 000), ainsi qu’une série de missives et cartes postales d’Edvard Munch datant des années 1920-30 (lot 421, vendu CHF 23 300).


Marilyn Monroe par Bert Stern, 
vendu pour CHF 23 300

Photographies

Un portrait de Marilyn Monroe exécuté durant le célèbre “last sitting” de Bert Stern, et colorié à la main par le photographe, a atteint plus que quatre fois son estimation en atteignant le prix de CHF 23 300 (lot 561). De plus, un album de clichés vintage de Rio de Janeiro des années 1880 par Marc Ferrez a été adjugé à CHF 7 500 (lot 525), tandis qu’un beau et mystérieux nu du photographe suisse René Groebli a trouvé preneur pour CHF 6 875 (lot 557).


Broche avec perle et diamants, Chaumet,
vendu CHF 17 300

Joaillerie

Le lot phare de la vente de joaillerie est une bague en diamants avec un saphir birman de 13.70 ct. Il a atteint la somme de 160 000 (lot 2033). Les pièces signées Cartier, Chaumet et Bulgari ont perpétué la récolte de très hautes sommes, comme le magnifique lot de la couverture du catalogue, une broche florale en diamants avec une perle de Chaumet (lot 2032, CHF 17 300), ainsi qu’une bague en platine avec saphir et diamant signé Bulgari, qui a atteint la somme de CHF 48 500 (lot 2182).


Louis XV bureau attributed to J.-P. Latz,
vendu à CHF 192 500

Mobilier

Le mobilier de prestige a également atteint d’excellents résultats lors de la vente du 23 mars. Un collectionneur privé suisse a déboursé la somme de CHF 192 500 pour un bureau de dame finement marqueté, attribué à J.-P. Latz et dont les bronzes dorés au mercure et marqués du « C couronné » attestent de sa fabrication à la fin des années 1750 (lot 1107). Une console italienne Rococo en bois doré (lot 1037) s’en va jusqu’en Russie pour trouver sa place dans une collection privée (CHF 79 700). Une table à jeux mécanique du milieu du 18ème siècle, créée par Andrea Torazza, artisan originaire de Gênes, retournera sur ses terres d’origine en intégrant une collection génoise pour la somme de CHF 72 500 (lot 1051).


La maison Koller propose aux enchères une œuvre majeure de Giovanni Giacometti: Le Panorama de Flims

En juin, la maison de vente aux enchères Koller met en vente le Panorama de Flims, une œuvre très connue de Giovanni Giacometti. Père des artistes Alberto et Diego Giacometti, ce peintre a composé ce tryptique en 1904 pour le prestigieux Hotel Waldhaus, aujourd’hui renommé Waldhaus Flims Mountain Resort & Spa («Waldhaus Flims»), afin d’inaugurer le nouveau casino de l’hôtel. L’œuvre demeure l’une des pièces phares de Giacometti. Le Waldhaus Flims apparaît dans la partie centrale de la peinture, nichée au cœur d’un paysage printanier représentant la Vallée de Flims avec les majestueuses alpes suisses en arrière-plan. La partie de droite montre le Lac de Cauma avec ses bains thermaux, construits en 1880, tandis que le panneau de gauche dépeint une autre vue depuis le haut du lac sur le Waldhaus et l’Hôtel Bellavista.


Giovanni Giacometti, Le Panorama Flims, 1904. Cette peinture sera mise en vente aux enchères le 24 juin 2016 dans le cadre de la vente d’Art Suisse chez Koller à Zurich. Elle est estimée entre 3 et 4 millions de francs suisses.
Télécharger les visuels

Une œuvre clé dans l’évolution artistique de Giacometti

Le Panorama de Flims a été peint à un moment crucial de la vie du peintre : son mentor, Giovanni Segantini, meurt quelques années auparavant et Giacometti cherche à se distancer de la manière de son maître. Ce processus apparaît de manière évidente dans les panneaux latéraux, dans lesquels Giacometti développe progressivement un style plus personnel. L’œuvre est significative de par sa belle facture, mais aussi parce qu’elle marque le début de l’émancipation artistique de Giovanni Giacometti.

 

Giovanni Giacometti
(Stampa 1868 – 1933 Glion)
Le Panorama de Flims. 1904. Huile sur toile.
Monogrammé et daté en bas à gauche de la partie centrale:
GG 1904. 150 x 100 cm; 180 x 200 cm; 150 x 100 cm.
Sera présenté lors de la vente d’Art Suisse de Koller Zurich le 24 juin 2016


Oublié pendant 80 ans avant d’être retrouvé

Peu après son installation, le panorama de Giacometti a été retiré du Waldhaus Flims et entreposé sans raisons connues. Pendant quatre-vingt ans, l’œuvre est tombée aux oubliettes jusqu’à ce que le directeur de l’hôtel, Josef Müller, la redécouvre dans les sous-sols en août 1986. En présence d’un des fils de Giacometti, Bruno, et des représentants de la média, l’œuvre a été une nouvelle fois exposée au Waldhaus Flims, et ce jusqu’à récemment. L’année dernière, Z Capital Partners acquiert le Waldhaus Flims et décide de le rénover prochainement tout en maintenant la tradition et l’histoire de cet hôtel iconique dans la région. Aux yeux de Z Capital, le Panorama serait mieux conservé et mis en valeur dans une collection privée ou publique, plutôt que dans un hôtel très couru. C’est la raison pour laquelle, cette œuvre a été confiée à la maison Koller.


(bouton pour télécharger des images en haute-résolution)

NOUVEAU: Images en haute résolution de chaque lot disponible sur chaque page «Détails» du catalogue en ligne :

Calendrier des Ventes


CONTACT PRESSE

Karl Green, green@kollerauctions.com, +41 44 445 63 82


A PROPOS DE KOLLER VENTES AUX ENCHERES

Koller est la plus importante maison de vente aux enchères en Suisse, représentée à Londres, Munich, Hambourg, Düsseldorf, Milan, Pékin, Moscou et New York. Chaque année, Koller organise une trentaine de ventes d’œuvres d’art, d’objets précieux et de décoration, de joaillerie, d’art asiatique et de vins. La maison Koller obtient régulièrement des records de prix et jouit d’un large réseau d’enchérisseurs internationaux. Avec une équipe de spécialistes expérimentés ainsi que son partenariat avec le groupe “International Auctioneers,” cette entreprise familiale bénéficie de l’attrait d’une maison de vente aux enchères active à l’international tout en assurant un savoir-faire, une efficacité et une fiabilité suisses.