Je suis déjà inscrit - Login :


Vous n'avez pas encore un login ?

Cliquez ici pour enregistrer


Grâce à notre vaste expertise dans une vingtaine de domaines spécialisés, Koller Ventes aux Enchères est le partenaire idéal pour la vente de successions et de collections entières. Nous examinons et inventorions sur place tous les objets susceptibles d'être vendus aux enchères. Vous recevrez ensuite une offre détaillée, comprenant une liste illustrée d'estimations, ainsi que nos conditions avantageuses. Si vous décidez de collaborer avec nous, nous organiserons la totalité de la mise en vente, de la prise en charge des pièces à la vente aux enchères.

Les collections se forment au cours d'une vie, et souvent sur plusieurs générations. Les passionnés étudient durant des décennies les influences et les contextes artistiques, sociaux et historiques de leur domaine d’expertise. Ils consultent les catalogues de ventes aux enchères et sont en contact avec des marchands d'art dans le monde entier, échangent des idées avec des collectionneurs et des spécialistes tout en alimentant continuellement leur collection. Lorsque des collections sont vendues, il ne s’agit pas simplement d’objets uniques, mais aussi des histoires entières qui sont présentées aux enchères. Le souhait de nombreux collectionneurs ou de leurs descendants est de témoigner de ce travail de toute une vie à travers une publication et, par la même occasion, d'honorer la pratique artistique qui se cache derrière la constitution d'une telle collection.

Au cours des soixante dernières années, Koller a vendu aux enchères de nombreuses collections de divers thématiques, dont beaucoup ont fait l'objet de catalogues à part entière. Ces catalogues de collections, élaborés avec soin, deviennent par la suite de véritables ouvrages de référence. Contactez-nous pour la présentation et la mise en vente, professionnelle et attrayante, de votre collection ou de votre succession.



Estimations / Consignations


Si vous souhaitez consigner des œuvres à l'une de nos ventes aux enchères, nous les évaluerons gratuitement. Veuillez nous envoyer des photos si possible, ou nous appeler. Nous conviendrons d'un rendez-vous pour examiner vos œuvres à votre domicile ou dans l'un de nos bureaux à Zurich, Genève, Gênes, Munich ou Düsseldorf. Vous recevrez ensuite nos estimations afin que vous puissiez prendre votre décision.

Comment vendre aux enchères
Contactez-nous
Contactez un de nos représentants

Les Ventes aux Enchères de Collections



La collection Felber

Vente : 22 mars 2010 (A152)

La porcelaine ancienne, selon une idée répandue, ne jouit pas de la même popularité qu’à une certaine époque. Les résultats de la vente de la collection Felber ont prouvé le contraire. La collection de porcelaine et d'argenterie zurichoises du 18e siècle a atteint un total de près de CHF 1,5 million − soit le double de l'estimation totale de la vente − et a été âprement disputée par des collectionneurs conscients de la rareté sur le marché d'une telle collection, assemblée avec soin et érudition par le couple Felber durant près de 50 ans.

Sur les 210 lots proposés, 90 % ont trouvé preneurs et, parmi les acquéreurs figuraient non seulement l'ancienne génération de collectionneurs, mais aussi de jeunes enchérisseurs. "Cette collection est captivante en raison de sa qualité exceptionnelle, mais aussi du fait qu'elle couvre tout l’éventail de la production de porcelaine de la manufacture de Zurich", commentait alors Sabine Neumaier, spécialiste de la porcelaine chez Koller. Cette offre étoffée suscita un énorme intérêt pour la vente avant même que ne débute l'exposition. Lors d'une table ronde organisée pendant l’exposition des lots, un conservateur de musée renommé commenta l'importance du catalogue de vente : "Le catalogue de Koller consacré à la collection Felber restera longtemps un ouvrage de référence sur le sujet".

Catalogue


La collection Sigrist d'armes & armures

Vente : 24 septembre 2020 (A194)

Les intérêts de la collection de l'officier lucernois Marolf Sigrist (1928–2005) se sont logiquement portés sur les armes suisses, en particulier sur les demi-canons et les armes d’hast. Des exemplaires de demi-canons Sempacher du 17e siècle provenant de Berne, Zurich et Neuchâtel (CHF 28 000) ; ainsi que des Kriegsgertel de Lucerne (CHF 3 250) et des Luzernerhammer (CHF 4 500) faisaient partie de cette même collection. Même les premiers représentants des Ringiers, devenus Zofingues, ont produit d’élégants demi-canons adaptés au combat au 16e siècle. La collection Sigrist contenait une variété unique d'armes blanches typiquement suisses du 16e au 18e siècle. Parmi les quelques armes de garde et à poignée figurait un "sabre suisse" exceptionnellement rare, avec une poignée taillée dans le fer, fabriqué vers 1560 à Munich à partir d'une lame du célèbre forgeron Christoph Stäntler (illustré en couverture, CHF 18 600). L'arme avait appartenu au Baron Charles Alexander de Cosson (1846–1929) et faisait partie de la collection Severance du Cleveland Museum of Art en 1924, avant d'être vendue par ce dernier dans les années 1970.
Catalogue



La collection de porcelaine Ducret

Vente : 24 septembre 2020 (A194)

La collection privée du célèbre auteur et expert en porcelaine Dr Siegfried Ducret (1901–1972) eut un succès retentissant parmi les collectionneurs de porcelaines et faïences en septembre 2020 alors que Koller offrait à la vente 176 de ses pièces. Les objets étaient mis en valeur dans un chapitre spécial au sein de la prestigieuse vente aux enchères de Mobilier & Arts Décoratifs. Les pièces du collectionneur − amoureusement réunies grâce à œil infaillible de l’expert pour la qualité et la rareté − avaient été confiées à Koller par le biais de la succession de sa fille, Rosmarie Schmidt-Ducret. La sélection s'est avérée irrésistible pour de nombreux amateurs ayant enchéri bien au-delà des estimations initiales, jusqu’à les multiplier pour obtenir une œuvre ayant appartenu à l’érudit.

C’est ainsi que deux rares bougeoirs tripodes à tête d'éléphant, en porcelaine de Meissen et réalisés vers 1733, ont été vendus pour CHF 54 000 et CHF 51 000, alors que les estimations prudentes étaient de CHF 5 000 à 7 500 chacune. Les objets en grès de Böttger par Meissen se sont également bien vendus avec, en tête de liste, une assiette réalisée pour Auguste le Fort et portant son monogramme, vendue CHF 48 000 (estimation CHF 10 000/15 000). Les autres lots phares de la vente comprenaient une figurine de femme chinoise en porcelaine de Böttger datant d'environ 1715–20 qui a été vendue CHF 36 000, soit plus de cinq fois son estimation inférieure, un modèle de ferme du service de table "village hollandais" du comte von Brühl qui a atteint CHF 29 000 alors qu’estimé CHF 4 000/5 000, ainsi qu’un lot très intéressant composé d'une boîte à thé en porcelaine bleu et blanc de Vienne datant d'environ 1744 et de son modèle chinois, datant d'environ 1700, qui a été adjugé à plus de huit fois son estimation (lot 1213). Dans l'ensemble, les pièces de la collection Ducret ont atteint 183% de leur valeur estimée (sans inclure la commission de l'acheteur), et 73% de la valeur par lot.

Catalogue


La collection Müller-Frei

Vente : 16 juin 2020 (A192)

Cette collection privée suisse, soigneusement rassemblée pendant des décennies, a suscité un grand intérêt parmi les enchérisseurs, notamment pour ses extraordinaires exemples de porcelaine de Meissen et son argenterie anglaise. Un rare "groupe à la crinoline" en porcelaine de Meissen, d'après un modèle de Johann Joachim Kändler datant de 1737 environ (estimation CHF 50 000/70 000), a été âprement disputé entre les enchérisseurs par téléphone et sur internet jusqu’à atteindre CHF 214 000. Un autre groupe conçu par Kändler, représentant deux amants avec une cage à oiseaux, a été vendu pour près de trois fois son estimation à CHF 116 000.

Une tasse à chocolat en argent anglais par Ralph Leake a triplé l’estimation inférieure en atteignant CHF 64 000. La famille Müller-Frei a également collectionné des porcelaines asiatiques, des peintures anciennes et modernes, et des meubles de qualité. Les lots provenant de cette collection, quel qu’en soit le domaine, ont atteint des prix remarquables, avec notamment un vase "Doucai" en porcelaine de Chine vendu CHF 208 000 alors qu’estimé entre CHF 30 000 et CHF 50 000.
Catalogue



De Corot à Purrmann

Vente : 19 juin 2020 (A192)

La vente aux enchères "De Corot à Purrmann", présentant une collection privée suisse de peintures modernes, a largement dépassé les attentes. Le lot phare était une vue par Max Liebermann de son jardin à Wannsee qui a pratiquement doublé son estimation initiale en atteignant CHF 488 000. Une autre œuvre de Max Liebermann, une composition avec patineurs sur glace à la touche libre et vibrante, a rejoint le double de son estimation avec CHF 305 000. Les trois œuvres de Jean-Baptiste Camille Corot ont été adjugées à quatre à dix fois leurs estimations, avec notamment "Ville d'Avray, un coin d'étang" de 1865–70, estimé CHF 20 000/30 000 et vendu CHF 200 000.
Catalogue



Trois œuvres d'art de Chine impériale

Vente :13 juin 2017 (A181AS)

Trois importantes œuvres d'art impériales chinoises provenant d'une collection privée ont été présentées en vente aux enchères en juin 2017 à Zurich, entraînant une vague d'excitation jusqu'à Pékin et Hong Kong. Les trois objets – une cloison de palais sculptée, une paire d'encensoirs et une cloche en bronze portant une inscription de l'empereur – faisaient partie d'une collection privée allemande depuis plus d’un siècle et ont été dévoilés sur le marché pour la première fois grâce à la vente de Koller.

Après une lutte prolongée et tendue entre les enchérisseurs, la cloche a été adjugée à un amateur chinois pour CHF 1,2 million (estimation CHF 200 000/300 000). La cloison de palais magistralement ciselée a très probablement été réalisée pour les quartiers d'habitation de l'impératrice douairière Cixi (1835–1908). Cette porte, la seule de ce type à avoir été proposée en vente publique, a atteint CHF 940 500. La provenance impériale de l’exceptionnelle paire d'encensoirs en bronze n'a jamais été remise en doute. Ornés de tortues-dragons mythiques, ou Bixi, ces objets phares ont rapidement dépassé leur estimation préalable grâce à des enchères ayant finalement atteint CHF 486 000.

Catalogue


La collection de faïences Schmitz-Eichhoff

Vente : 19 septembre 2016 (A178)

La merveilleuse collection de céramiques baroques en trompe-l'œil de Marie Teres Schmitz-Eichhoff a suscité un intérêt international durant la vente aux enchères d’automne 2016 en enregistrant un total de plus de 90 % de la valeur estimée. Le catalogue contenait près de 250 faïences en trompe-l'œil et figures d'animaux du 18e siècle : des soupières en forme de choux, des plats couverts en forme de bottes d'asperges ou encore des assiettes avec des œufs, des haricots et des noix. Nombre de ces pièces avaient fait l'objet d'une exposition en 1999 au Musée des Arts Décoratifs de Cologne (MAK), puis au Musée Hetjens de Düsseldorf en 2006.

Catalogue


Une collection privée de manuscrits enluminés italiens

Vente : 18 septembre 2015 (A174)

La collection privée des 70 enluminures et manuscrits italiens du 13e au 15e siècle a été à la hauteur de sa réputation en tant que "la plus belle de son genre en mains privées", suscitant l'intérêt des musées, des professionnels et des collectionneurs en atteignant 91 % de sa valeur totale estimée. Les lots phares ont été particulièrement prisés tel que les enluminures à l’initiale V abritant un couronnement de la Vierge attribuée à Bartolomeo Caporali vendue pour CHF 43 700, ou la lettre S de 1331–1340 ornée de la descente du Saint-Esprit par Vanni di Baldolo (CHF 41 300), ainsi que l’initiale A représentant le Christ par Neri da Rimini provenant d'un antiphonaire de 1305 et acquise pour CHF 46 100. Une initiale M dévoilant les trois Maries devant le tombeau du Christ, réalisée par un disciple de Meo da Siena, a plus que doublé son estimation pour atteindre CHF 60 500.

Catalogue


Pierre-Jules Mêne – une collection de bronzes animaliers

Vente : 5 décembre 2012 (A163)

La collection privée de 176 sculptures en bronze de Pierre-Jules Mêne a atteint un très bon résultat de vente aux enchères en décembre 2012. L'état exceptionnel des œuvres a encouragé les enchérisseurs à miser jusqu'à plusieurs fois leurs estimations initiales. Le lot le plus important, vendu CHF 25 200, était un exemplaire du "Valet de chasse et sa harde". Une autre scène de chasse ("Chasse en Écosse") a quant à elle atteint CHF 22 800. Un fauconnier arabe à cheval, présenté à l'Exposition Universelle de 1900 à Paris, a été vendu CHF 20 400 et le bronze d'une chasse au cerf a doublé son estimation de CHF 8 000 en atteignant CHF 19 200.

Catalogue


La collection Nessi

Vente : 2 avril 2012 (S11)

La collection du Tessinois Luigi Nessi a été la vedette des ventes aux enchères du printemps 2012. À l'approche de la vente, un grand intérêt s’était déjà manifesté pour l'ensemble d’environ 900 instruments scientifiques, outils et objets d'usage, allant de la Renaissance à l'époque moderne. Le jour de la vente, un grand nombre de passionnés provenant de musées, du commerce et du secteur privé du monde entier ont rempli la salle des ventes et enchéri pendant près de 12 heures. A la fin de la vente, 90% des objets avaient trouvé preneurs et atteints un total de CHF 1,55 million, malgré une estimation supérieure de CHF 900 000.

Catalogue


La succession des Comtes zu Münster

Vente : 26 mars 2012 (A160)

Durant la vente de la succession des Comtes zu Münster, Barons de Grothaus, 91 % des près de 150 lots ont trouvé preneurs, et le total de la vente aux enchères a réalisé CHF 1,2 million, contre une estimation supérieure totale de CHF 450 000. Le lot phare de la collection était un tableau de l'école de Marco Ricci représentant un paysage méditerranéen avec ruines et vendu CHF 312 000. Un prestigieux sceptre, remis au comte Ernst Friedrich Herbert zu Münster en tant que symbole de son statut de maréchal, a été le deuxième succès de la vente en atteignant la somme de CHF 156 000. Une lampe bouillotte ayant appartenu à l'Empereur Napoléon Ier suscita également un grand intérêt ; elle avait été offerte par le Tsar Alexandre Ier à la famille Münster pendant les guerres de coalition (CHF 27 600). Les deux portraits du comte et de la comtesse zu Münster ont été vendus pour CHF 112 800 chacun au même propriétaire. L'argenterie et la porcelaine de la collection ont également attisé de nombreux enchérisseurs : un imposant pichet estimé CHF 7 000/9 000 a obtenu CHF 43 200, et un lot de 23 assiettes à dessert viennoises a dépassé l'estimation supérieure pour atteindre CHF 36 000.

Catalogue



Contact


Cyril Koller

Art Impressionniste & Moderne et Art Suisse; Directeur
koller@kollerauctions.com
+41 44 445 63 30

Stephan Koller

Mobilier et Arts Décoratifs, Successions & Collections
skoller@kollerauctions.com
+41 44 445 63 20


Représentants


Koller Genève

Cyril Himmer
geneva@kollerauctions.com
+41 22 311 03 85

Koller Munich

Fiona Seidler
muenchen@kollerauctions.com
+49 89 22 802 766

Koller Düsseldorf

Ulrike Gruben
duesseldorf@kollerauctions.com
+49 211 30 14 36 38

Koller Italie

Luigi Pesce
italia@kollerauctions.com
+39 339 59 62 768

Koller Chine

Jing Li
beijing@kollerauctions.com
+86 135 2039 8057

RÉSULTATS SÉLECTIONNÉS Successions & Collections


HELMET

German or Italian, ca. 1515/25.
Blank iron, partly corroded one-part skull, with three chased and ribbed bulges. The neck part features a riveted, two-part sleeve for a feather. Cheekpieces, each with seven punctiform perforations. Perforations distributed over the helmet surface, for fastening a fabric lining.
H 18.2 cm. C: 2-3.
HELMET
HELMET

CHF 6 875

TWO-HANDED SWORD

German, ca. 1600. So-called "Flamberg".
Iron hilt, large pommel, 6 deep decorative grooves and simple decoration. Square quillon, featuring a pair of decorative elements welded on at the sides. Leather-covered wooden grip, old restoration. Double-edged blade. Flame-bladed edges.
Blade L 123.8 cm. L 171.2 cm. C: 1-2
TWO-HANDED SWORD
TWO-HANDED SWORD

CHF 5 625

SWISS SABRE

German, Christoph I. Stäntler - Passau/Munich ca. 1560.
Iron hilt, carved decoration, lion head pommel with open jaws, protruding tongue and finely sculpted teeth, ears and pelt. Flat knuckle guard, leading into the quillon, guard plate, connected to the knuckle guard, quillon ending in the carved lion head. The outer sides of the guards, the connections, and quillon, decorated with ornamental leafs and punctiform decoration. Grip with fine brass wire wrapping. Single-edged blade, broad hollow cuts, double-edged tip, mark: "Hand with Malchus" (Christoph I.Stäntler).
Single-edged blade L 87.7 cm. L 102 cm. C: 1.
SWISS SABRE
SWISS SABRE

CHF 18 600

BURGONET HELMET

German or Austrian ca. 1570/80.
Blackened iron. One-part skull with ribbed peak, both sides decorated with an ornamental band. Movable eye guard with chased, blank edge, riveted neck guard and cheekpieces likewise with a chased edge. Cheekpieces, each with five punctiform perforations. Eye shield and neck shield with ribbed borders.
H 27 cm. C: 1-2.
BURGONET HELMET
BURGONET HELMET

CHF 2 500

SIDE-SWORD

German, Munich, last quarter of the 16th century.
Iron hilt, large egg-shaped pommel. Long quillon of rounded iron, with spherical ends. Leather-lined, conical grip with oval section. Double-edged blade with diamond section, towards the grip featuring the marks "S" or "Z" and a crown (Wolfgang Stäntler, Munich), the blade edges running straight into the tip.
Blade L 92.4 cm. L 113 cm. C: 1.
SIDE-SWORD
SIDE-SWORD

CHF 10 000

HELBARD

Swiss, 2nd half of the 17th century. So-called "Sempacher helbard".
Solid, flat tip. Central ridge, with square reinforcement away from the tip. Blade with slightly convex edge and cruciform perforation, flat beak-shaped hook. Mark: double-lily in a cartouche with rounded corners (Lamprecht Koller). Two long langets, clamp. Octagonal shaft, end with clamp and spike.
L 205 cm.
HELBARD
HELBARD

CHF 22 260

HELBARD

Third quarter of the 17th century. So-called "Sempacher helbard", oldest Bernese version.
Tip in the style of a single-edged blade, square reinforcement at the tip. Narrow blade with slightly inclined edge, the back with a spike. Two langets. Octagonal shaft.
L 214.5 cm.
HELBARD
HELBARD

CHF 2 250

PORCELAIN TEA CADDY AND ITS CHINESE MODEL

Vienna and China, ca. 1744 and 1700.
Painted in underglaze blue. The recessed lateral surfaces with Chinese figures "Lange Lijsen" in an Asian garden. Replacement covers in metal. Press mark and incised mark 4 with additional mark. Collection label with Inv. No. 316.
H 25 cm.
PORCELAIN TEA CADDY AND ITS CHINESE MODEL
PORCELAIN TEA CADDY AND ITS CHINESE MODEL

CHF 25 920

BÖTTGER STONEWARE TEA POT

Meissen, ca. 1710-15. Model by Johann Jacob Irminger.
Square, with convex sides, slightly polished, and with incised decorations featuring pagodas, pilasters with busts, medallions and foliage and band motifs in the style von Jean Berain (1637-1711). No mark.
H 8 cm (without lid). SALE ROOM NOTICE: tip of spout with restoration, small rim chips
BÖTTGER STONEWARE TEA POT
BÖTTGER STONEWARE TEA POT

CHF 21 650

MODEL OF A FARMHOUSE WITH AN OVEN AND A DOGHOUSE

Meissen, ca. 1743, model by Johann Gottlieb Ehder.
Traces of an underglaze blue sword mark.
14 x 11.8 x 11.5 cm.
MODEL OF A FARMHOUSE WITH AN OVEN AND A DOGHOUSE
MODEL OF A FARMHOUSE WITH AN OVEN AND A DOGHOUSE

CHF 19 820